Band Of Horses

Rock & Folk - - Disque Du Mois - “Why Are You OK”

AME­RI­CAN/CA­RO­LINE Deux pre­miers al­bums at­ta­chants, sui­vis d’un pas­sage sur une ma­jor qui voit le groupe dé­cu­pler ses chiffres de vente tout en y lais­sant une par­tie de son âme : l’his­toire de Band Of Horses res­semble à bien d’autres. A l’ame­ri­ca­na in­die des pre­miers ef­forts, sous haute in­fluence My Mor­ning Ja­cket/ Mer­cu­ry Rev et pa­rus sur Sub Pop voi­ci une di­zaine d’an­nées, ont en ef­fet suc­cé­dé, via une si­gna­ture chez So­ny, des pro­duc­tions orien­tées­pour la­ra­dio, sous la fé­rule, no­tam­ment, du lé­gen­daire pro­duc­teur Glyn Johns. Mais voi­ci que le groupe change à nou­veau d’écu­rie (le la­bel Ame­ri­can de Rick Ru­bin), avec un at­te­lage de pro­duc­teurs à même, peut-être, de le re­mettre en selle : Ru­bin, donc, et sur­tout Ja­son Lytle, de Gran­dad­dy. L’ap­port de ce der­nier se dis­cerne dans l’uti­li­sa­tion de syn­thés ana­lo­giques, quelques bi­douillages so­nores, et la vo­lon­té de re­mettre la voix haute, aé­rienne, de Ben Brid­well au centre de l’iden­ti­té so­nore du groupe. Ac­cords spa­cieux, mé­lo­die lim­pide, “Dull Times”/ “The Moon”, l’ou­ver­ture, res­semble à une dé­am­bu­la­tion dans une prai­rie nim­bée de l’éclat de la lune, avant qu’un riff vi­ru­lent, vers 4’30”, ne la trans­forme en ca­val­cade fu­ri­barde. Un titre unique dans la dis­co­gra­phie du groupe, et l’un de ses tout meilleurs. “So­lemn Oath”,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.