Case/ Lang/ Veirs

Rock & Folk - - Disque Pop Rock - “Case/ Lang/ Veirs”

AN­TI-/ PIAS “Cros­by, Stills & Nash” puis “Dé­jà Vu”, par les mêmes plus Neil Young, n’ont pas connu de suc­ces­seurs dignes d’eux. Et voi­là que, près de cinq dé­cen­nies plus loin, le quar­te­ron de ros­si­nantes se­ven­ties se dé­couvre une pro­gé­ni­ture in­es­pé­rée en la per­sonne de ces trois filles pro­diges que sont Ne­ko Case, KD Lang et Lau­ra Veirs ! L’aî­née, Lang, avec son im­mense fal­set­to de soie, a mis Na­sh­ville à ge­noux voi­ci trente ans en deux disques su­perbes, puis en rage voi­ci vingt, en quit­tant la coun­try pour un swing gay et somp­tueux ; la ca­dette, Veirs, écrit par bras­sées des chan­sons folk af­fû­tées tein­tées de jazz ma­tois que son pro­duc­teur de jules, Tu­cker Mar­tine, ras­semble en su­per bou­quets ; rousse et mul­ti­sur­douée, Case pour­rait fi­gu­rer le fruit des amours/ haines res­sas­sées entre Young et Stills si elle n’était sur­tout l’unique et vaillante hé­ri­tière à la fois de Lo­ret­ta Lynn et de Kurt Co­bain. Leurs car­rières res­pec­tives, quoique no­toi­re­ment hors les murs et par­fois proches (à quelques an­nées et nuances près), se portent à mer­veille (par­tout sauf ici ) ! Mais un jour KD, frap­pée par un sou­dain ac­cès de spleen, fit signe à ces deux voix de­mi-soeurs, pour voir... Un an plus tard, la pro­li­fique Lau­ra pro­po­sait dix ébauches, que les deux ci­toyennes de Port­land, Ore­gon,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.