Ni­co­las Mi­chaux

Rock & Folk - - Disques Français - “A La Vie A La Mort”

TOTOUTARD Avant de conce­voir son pre­mier al­bum, le Belge fran­co­phone Ni­co­las Mi­chaux a oeu­vré pen­dant dix ans au sein du groupe Eté 67 et cette ex­pé­rience an­té­rieure ex­plique cer­tai­ne­ment sa dé­ter­mi­na­tion et sa ma­tu­ri­té. Il a conçu seul avec sa gui­tare les chan­sons qu’il a en­suite en­re­gis­trées en com­pa­gnie d’un bat­teur et d’un bas­siste au cours de six séances or­ga­ni­sées dans la cam­pagne bruxel­loise. Même s’il a été choi­si comme single, le pre­mier titre, “Nou­veau Dé­part”, ne donne qu’une idée tron­quée de son pro­jet : cette bal­lade tout en dé­li­ca­tesse semble le can­ton­ner dans des at­mo­sphères douces-amères que ne re­nie­rait pas Do­mi­nique A et, si quelques mor­ceaux ex­ploitent cette veine avec ef­fi­ca­ci­té (“Un Im­pos­teur”, “Croire En Ma Chance”), les autres ouvrent lar­ge­ment les fe­nêtres sur d’autres am­biances. Ain­si, “A La Vie, A La Mort” et “Le Ciel” s’aven­turent sur les voies d’une pop syn­thé­tique et im­posent leur charme hyp­no­tique. “Les Iles Dé­sertes” dé­roule sur près de huit mi­nutes une sorte de rê­ve­rie fun­ky dont les boucles ryth­miques évoquent “La Bal­lade De Me­lo­dy Nel­son” (de Serge Gains­bourg) avant d’en­ta­mer une mue pro­gres­sive au fil d’une voix proche de la confi­dence et de mots qui coulent de source.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.