Da­vid Cros­by

Rock & Folk - - Disque du Mois - “Ligh­thouse”

GROUNDUPMUSIC/UNIVERSAL Ré­gu­liè­re­ment étrillé ces der­niers temps dans la presse par ses (ex ?) ca­ma­rades Gra­ham Nash et (dans une moindre me­sure) Neil Young, Da­vid Cros­by au­rait pu dé­gai­ner un al­bum rè­gle­ment de comptes, lais­ser af­fleu­rer un cer­tain aga­ce­ment, une lé­gère co­lère. Il n’en est rien. A l’ex­cep­tion d’une ru­mi­na­tion sur les po­li­ti­ciens qui en­voient se battre des mômes sans ja­mais te­nir le fu­sil (“So­me­bo­dy Other Than You”), les chan­sons sont apai­sées, lu­mi­neuses, parlent amour ou vi­rée dans le dé­sert. Le grand mi­ra­cu­lé, 75 ans, a eu la riche idée de s’aco­qui­ner avec Mi­chael League, lea­der et bas­siste de l’ex­cellent en­semble de jazz-funk Snar­ky Pup­py, et coau­teur de cinq des neufs mor­ceaux. Homme de bon goût, League a vi­sé à l’épure : il a tout en­le­vé ou presque, hors la voix et la gui­tare (acous­tique) de Croz. Pas de sec­tion ryth­mique, juste ici et là un orgue, une cou­lée de pia­no, une striure de gui­tare élec­trique... Tout l’art de Cros­by ré­side dans la sen­sa­tion d’es­pace que sus­citent ses ac­cords ou­verts, et celle-ci s’en trouve dé­cu­plée : on flotte, lit­té­ra­le­ment, entre le ciel et la terre, à l’unis­son d’une voix éton­nam­ment claire. Mais une at­mo­sphère ne fait pas un bon al­bum à elle seule et Cros­by livre ici neuf chan­sons de re­mar­quable fac­ture,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.