No­rah Jones

Rock & Folk - - Disque du Mois - “Day Breaks”

BLUE­NOTE Sui­vant l’ins­tru­ment choi­si pour com­po­ser, les ré­sul­tats peuvent se révéler dif­fé­rents. La chose de­vient évi­dente quand on com­pare le pre­mier al­bum de No­rah Jones — qui l’a révélée en 2002 — con­çu au pia­no, et les sui­vants, plu­tôt ba­sés sur la gui­tare. D’un cô­té des am­biances ti­rant vers le jazz, de l’autre des cou­leurs coun­try ou pop. Les deux for­mules pos­sèdent un charme in­con­tes­table. Pour sa sixième li­vrai­son, “Day Breaks”, elle re­vient au cla­vier et re­trouve Brian Blade, son bat­teur de l’époque “Come Away With Me”. Ce re­gain d’af­fec­tion pour une cer­taine forme de jazz ap­pa­raît de fa­çon claire avec le choix de mu­si­ciens tels Lon­nie Smith (orgue) ou Wayne Shor­ter (saxo), et des re­prises de “Peace” (Ho­race Sil­ver) et “Fleu­rette Afri­caine (Afri­can Flo­wer)” que Duke El­ling­ton entouré du contre­bas­siste Char­lie Min­gus et du bat­teur Max Roach im­mor­ta­li­sa en 1962 chez Blue Note, le la­bel qui hé­berge au­jourd’hui No­rah Jones. Sans pa­roles, la voix n’est ici qu’un ins­tru­ment au ser­vice d’une mu­sique exigeante. Pas de mots mais tout est dit ! Pro­duit par No­rah Jones avec Eli Wolf, “Day Breaks” n’est ce­pen­dant pas un disque de jazz. Il re­cèle dif­fé­rentes fa­cettes d’une ar­tiste sé­dui­sante pos­sé­dant une au­then­tique si­gna­ture vo­cale. Plus dans la li­gnée

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.