Wo­ven­hand

Rock & Folk - - Disque du Mois - “Star Treat­ment”

GLITTERHOUSE/FARGO Quelle que soit la ma­nière d’écrire son nom, Wo­ven­hand est la créa­ture de Da­vid Eu­gene Ed­wards. De­puis ses dé­buts en 1992, il pour­suit une ex­pé­rience mu­si­cale et mys­tique à l’ins­pi­ra­tion ja­mais ta­rie, d’abord avec 16 Hor­se­po­wer puis, à par­tir de 2001, avec Wo­ven­hand, qui a dé­jà une di­zaine d’al­bums, entre stu­dio et live, à son cré­dit. Deux ans après l’ex­cellent “Re­frac­to­ry Ob­du­rate”, Ed­wards, au chant et à la gui­tare, est, une nou­velle fois, accompagné par sir Charles French à la gui­tare, Neil Kee­ner, basse et syn­thés, et Or­dy Gar­ri­son, un bat­teur pré­sent de­puis “Con­si­der The Birds” en 2004, aux­quels s’est ra­jou­té Mat­thew Smith aux cla­viers. In­tense, in­can­ta­toire, épique, puis­sant, sau­vage, vi­brant sont les ad­jec­tifs qui conviennent le mieux pour dé­crire les onze titres de “Star Treat­ment”. Folk-rock, blues et go­thique sont des ré­fé­rences sty­lis­tiques qu’il réus­sit pour­tant, à chaque fois, à s’ap­pro­prier, à re­nou­ve­ler et à ré­in­ven­ter. L’in­ten­si­té sau­vage de “Come Brave”, sous le mar­tel­le­ment conti­nu de la bat­te­rie et les sons bruts des gui­tares, consti­tue la meilleure in­tro­duc­tion pos­sible, sui­vi par le rythme ha­ché, lan­ci­nant et in­can­ta­toire de “Swaying Reed” et par le rock’n’roll dé­jan­té de “The Hi­red Hand”. La voix d’Ed­wards se trans­forme au fil

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.