Pan !

Rock & Folk - - Rééditions -

“Stand By Me” (et son pas­sage vo­lé à “All The Young Dudes”), le très fé­roce “Be Here Now”, et la dé­cal­co­ma­nie des Beatles revisitée par Slade qu’est “All Around The World” sont les seules à sau­ver dans cet océan de gran­di­lo­quence, de bour­sou­flures, où Oa­sis se met sou­dai­ne­ment à son­ner comme un groupe de me­tal mains­tream (“My Big Mouth”), heu­reu­se­ment sau­vé de l’hor­reur ab­so­lue par la voix de Liam, ici très en forme... L’al­bum de la co­caïne, conspué par Noel en per­sonne, res­sort en ver­sion tout aus­si ex­tra­va­gante, qui ré­joui­ra les fans : sur un CD, le disque re­mas­te­ri­sé, sur un autre, des faces B de singles, quelques live et dé­mos, et sur un autre, qua­torze dé­mos en­re­gis­trées sur l’île de Mous­tique. Der­nier al­bum in­té­gra­le­ment com­po­sé par le gui­ta­riste, c’est éga­le­ment le der­nier avec Bo­ne­head, fer­mant donc un cha­pitre his­to­rique mais pré­mo­ni­toire : mal­gré ses nom­breux dé­fauts, “Be Here Now” reste bien meilleur que tous les al­bums qui de­vaient suivre. “Son Of A Prea­cher Man” (créée par Dus­ty), “Rain­ma­ker” de Nils­son, “Where’s The Play­ground John­ny” (une ver­sion à se sui­ci­der de joie) de son ami Jim Webb, le clas­sique du Brill Buil­ding “You’ve Made Me So Ve­ry Hap­py”, “Del­ta Man” de Leon Rus­sell ou “If You Got­ta Make A Fool Of So­me­bo­dy” de Ru­dy Clark, sans ou­blier ses propres com­po­si­tions ex­tra­or­di­naires (“Sea­sons Come, Sea­sons Go”, “Fan­cy”, “Glo­ry Hal­le­lu­jah, How They’ll Sing”). “Touch ’Em With Love” est en­re­gis­tré à Na­sh­ville, “Fan­cy” à Muscle Shoals sous la di­rec­tion du gé­nie Rick Hall. Les deux sont ab­so­lu­ment indispensables.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.