Glen Camp­bell

Rock & Folk - - Rééditions -

“GENTLE ON MY MIND”, “WICHITA LINEMAN”, “BY THE TIME I GET TO PHOE­NIX”

Ca­pi­tol/ USM Ja­pan (im­port Gi­bert Jo­seph) Dans le même re­gistre in­hu­main, voi­ci que dé­barquent les trois meilleurs al­bums de Glen Camp­bell, créa­teur du Hou­se­wife Goth, se­lon l’ap­pel­la­tion par­faite in­ven­tée par l’ex-gui­ta­riste de Green On Red et ado­ra­teur de Camp­bell, Chuck Pro­phet... Burt Ba­cha­rach avait Dionne War­wick, Jim Webb avait Glen Camp­bell. Et, avec lui, a po­pu­la­ri­sé dans la se­conde moi­tié des an­nées 60 ce genre mé­lo­dra­ma­tique, très or­ches­tré, plein de cordes et de gui­tares acous­tiques, qui de­vait car­ton­ner chez les ploucs et, ef­fec­ti­ve­ment, chez les femmes au foyer. Le style, in­des­crip­tible, n’est ni du folk, ni de la coun­try, ni de la pop, mais un peu des trois... Les an­nées pas­sant, les ama­teurs de grandes chan­sons ont re­dé­cou­vert la beau­té stu­pé­fiante de ces al­bums, comme ils ont dé­cou­vert la gran­deur de Roy Or­bi­son ou de Lee Haz­le­wood.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.