Toy

Rock & Folk - - News - “Clear Shot”

HEAVENLY/PIAS Après leur deuxième al­bum, “Join The Dots”, la voie sem­blait toute tra­cée pour les at­ta­chants Toy : ce quin­tette d’en­fants an­glais du Vel­vet aux vel­léi­tés louables (un peu shoe­gaze, un peu psy­ché­dé­lique) pou­vait conti­nuer pé­père à conce­voir de bons pe­tits disques tout en rem­plis­sant des salles de taille mo­deste. Et puis au mo­ment du troi­sième, la bête se ré­veille. Est-ce dû au dé­part de la cla­vié­riste Ale­jan­dra Diez (rem­pla­cée au pied le­vé par Max Os­car­nold, vieux pote et co­lo­ca­taire de cer­tains des mu­si­ciens) ? Quoi qu’il en soit, le quin­tette bri­ton joue li­bé­ré comme ja­mais. Comme si un dé­clic était in­ter­ve­nu. Tom Dou­gall et ses amis ont faim (au propre comme au fi­gu­ré d’ailleurs) et re­trouvent des plai­sirs simples, évi­dents. Les mor­ceaux hyp­no­ti­sants aux tem­pos as­sez lents, une spé­cia­li­té, sont ici pas­sion­nants, ha­bi­tés, ten­dus. La dy­na­mique de groupe, in­dé­nia­ble­ment, porte ses titres aux doubles ryth­miques de gui­tares (“Fast Sil­ver”, “Ano­ther Di­men­sion”) vers des som­mets. Se­lon ses créa­teurs, l’un des sé­sames de ce disque se­rait Big Star, dont l’un des al­bums (le troi­sième évi­dem­ment) au­rait ob­sé­dé le groupe ces der­niers temps. Il semble en tout cas évident que le groupe, moins mal en point que ses hé­ros de Mem­phis, joue ici comme si sa vie en dé­pen­dait.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.