Moun­tain Men

Rock & Folk - - Disques classicrock - “Black Mar­ket Flo­wers”

ECHOPRODUCTIONS/PIAS Le duo aus­tra­lo-sa­voyard des pre­miers temps, qui jouait un folk de souche à la Ter­ry/ McG­hee, le chant par­fois trop af­fec­té, l’har­mo­ni­ca pa­ti­nant un peu sur les tem­pos lents, est de­ve­nu un puis­sant groupe de blues-rock aux hu­meurs lourdes et si­nueuses, aux mé­lo­dies ver­beuses et cha­lou­pées. On dit blues rock mais, comme de cou­tume, c’est juste pour dire. Fi­na­le­ment, les Moun­tain Men ont tou­jours culti­vé la ro­mance éter­nelle, in­time et bien écrite. Ici, donc : une chan­son sen­ti­men­tale aux al­lures folk, fouet­tée par la noir­ceur char­nelle d’un blues-rock sans en­flure. Qu’est-ce que les deux gé­nies des al­pages ont gar­dé du blues de leurs dé­buts, cinq al­bums plus tard ? Cette ten­sion fa­mi­lière qui trace l’axe du “Black Mar­ket Flo­wers”, et sur­tout cet har­mo­ni­ca qui fait des nuages et de la pluie. Ba­re­foot Ia­no (Ian Gid­dey) joue l’ar­rière, main­te­nant qu’ils ont trou­vé un bas­siste (Oli­vier Ma­thios), un bat­teur (De­nis Barthe, ex-Noir Dé­sir), une or­ga­niste (Es­telle Hu­meau), une se­conde gui­tare (Jean-Paul Roy, autre trans­fuge de Noir Dé­sir), et un vio­lo­niste (Her­vé Tou­kour). Mr Mat (Ma­thieu Gillou) conduit l’at­te­lage, riffs, pi­ckings sub­tils, chant bour­ru et dé­bon­naire qui met le groupe en sym­pa­thie im­mé­diate. On a dit Ca­lexi­co pour cet ame­ri­ca­na­fran­çais, on a dit Tom Waits pour le la­men­to des

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.