Moon Duo

Rock & Folk - - Disques Pop Rock - “Oc­cult Ar­chi­tec­ture Vol 1”

SACREDBONES/DIFFER-ANT Que se­rait un groupe psy­ché­dé­lique sans disque concep­tuel ? Après trois al­bums, le groupe du couple Ri­pley John­son et Sa­nae Ya­ma­da (dé­sor­mais trio de­puis l’ar­ri­vée du bat­teur John Jef­frey) s’offre un dou­blé d’al­bums aux thé­ma­tiques ins­pi­rées du gnos­ti­cisme et de l’oc­cul­tisme avec, pour socle com­mun, la théo­rie chi­noise du yin et du yang. Ain­si, ce pre­mier vo­lume de l’ar­chi­tec­ture oc­culte de Moon Duo s’adresse au cô­té yin (fé­mi­nin, té­né­breux, noc­turne) des choses, soit la face la plus sombre du groupe, son suc­ces­seur étant sup­po­sé être plus lu­mi­neux. Mal­gré cette ap­proche concep­tuelle et des titres de mor­ceaux hor­ri­fiques (“The Death Set”, “Cold Fear”, “Cult Of Mo­loch”, “Will Of The De­vil”), il faut re­con­naître que la musique de Moon Duo est au­jourd’hui moins op­pres­sante qu’elle ne l’était à leurs dé­buts, quand le groupe s’ap­puyait sur des boîtes à rythmes et une dis­tor­sion in­quié­tantes. S’il émane de l’al­bum une cer­taine noir­ceur, on y trouve un ou deux titres qu’on pour­rait presque qua­li­fier de pop (comme ce “Cree­pin’ ” très ma­lin). Plus que ja­mais, Ri­pley John­son laisse ici vo­lon­tiers s’éti­rer les mor­ceaux (on dé­passe sou­vent les sept mi­nutes) jus­qu’à at­teindre une forme de transe, ce qui lui per­met alors de dé­ve­lop­per des so­li

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.