Ale­jan­droj Es­co­ve­do

Rock & Folk - - Disques Pop Rock - “Burn So­me­thing Beau­ti­ful”

FANTASY Ale­jan­dro Es­co­ve­do est un sur­vi­vant. Au sens propre, puis­qu’il a bien failli pas­ser l’arme à gauche il y a quelques an­nées à cause d’une hé­pa­tite. L’oc­ca­sion pour ses amis de lui ve­nir en aide en en­re­gis­trant un al­bum pour payer ses frais d’hô­pi­tal. Au pro­gramme : Steve Earle, Lu­cin­da Williams, John Cale, The Jay­hawks, Ian Hun­ter, Shei­la E (sa nièce), ce genre de clients... Pour don­ner une seule idée des gens qui res­pectent ce mec. Qui a quand même com­men­cé dans The Nuns, groupe punk de San Fran­cis­co ayant as­su­ré la pre­mière par­tie du der­nier concert des Sex Pis­tols au Win­ter­land en 1978 ! Avant de for­mer Rank & File, chantre de ce que l’in­dus­trie a bê­te­ment in­ti­tu­lé le cow­punk... A 66 ans, Es­co­ve­do n’est pas cal­mé. Et il en­voie cet al­bum for­mi­dable, pro­duit et co­écrit avec Pe­ter Buck et Scott McCau­ghey (exREM, pour les jeunes). Qui jouent aus­si, ain­si que le saxo­pho­niste Steve Ber­lin, ex-Los Lo­bos, avec des en­vo­lées free jouis­sives sur l’épique “Thought I’d Let You Know”. Et c’est ma­gni­fique. Dès le pre­mier titre, “Ho­ri­zon­tal”, on est en ter­ri­toire fa­mi­lier : gui­tares cin­glantes, choeurs ra­geurs, mé­lo­die simple et ef­fi­cace, chan­tée d’une voix rap­pe­lant étran­ge­ment Ran­dy New­man.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.