Bet­ty Bo­ni­fas­si

Rock & Folk - - Disque Français - “Lo­max”

HI-LO/UNIVERSAL La hill country et ses dé­pen­dances (on pour­rait nom­mer le style de cet al­bum rocks­pel), sont co­pieu­se­ment ex­plo­rées de­puis 25 ans. Les passes vers l’ori­gi­na­li­té sont de plus en plus étroites, mais la Qué­bé­coise Bet­ty Bo­ni­fas­si en trouve en­core en mi­sant presque tout sur les choeurs, om­ni­pré­sents et of­fen­sifs. On dit qu’elle a va­ga­bon­dé dans l’elec­tro, le jazz, et qu’elle s’in­cline pour la deuxième fois de­vant l’oeuvre du cé­lèbre eth­no­mu­si­co­logue John Lo­max. Il pen­sait naï­ve­ment que les pé­ni­ten­ciers sanc­tua­ri­saient les ori­gines du folk­lore. Dans les an­nées 30 et 40, Lo­max ar­chi­va de nom­breux la­men­tos de for­çats, en­ton­nés a ca­pel­la. Leur dé­pouille­ment ins­tru­men­tal don­nait, à ces chants de tra­vail mo­daux, une al­lure de gos­pel mau­dit. C’est la ma­tière que brassent Bet­ty Bo­ni­fas­si et son ex­cellent gui­ta­riste et réa­li­sa­teur Jesse Mac Cor­mack. La hill country, on la trouve dans les ryth­miques mar­tiales, les plans de gui­tare lourds et com­plexes, et le choc simple et car­ré des toms. La voix de Bet­ty Bo­ni­fas­si, d’abord hor­ri­ble­ment na­sale, com­mence à rayon­ner de rage conte­nue et de­vient la haute au­to­ri­té d’un al­bum où presque toutes les lignes sont hé­gé­mo­niques et je­tées de­vant, no­tam­ment cette cho­rale fé­mi­nine, uti­li­sée par­fois comme un mar­teau,

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.