Xiu Xiu “For­get”

POLYVINYL/TEENAGEMENOPAUSE

Rock & Folk - - Disques Pop Rock -

Xiu Xiu est un groupe ter­ri­fiant. Lit­té­ra­le­ment. Que leurs al­bums soient ori­gi­naux, com­po­sés in­té­gra­le­ment de clas­siques de Nina Si­mone ou ré­in­ter­prètent la BO de “Twin Peaks”, ils de­meurent constants dans leur pro­po­si­tion d’une mu­sique ex­pé­ri­men­tale, étrange, mi­ni­ma­liste et bien sou­vent ef­frayante. Xiu Xiu aime créer l’in­con­fort. L’écoute d’un al­bum est d’abord un chal­lenge. Mais une fois l’en­semble par­cou­ru, on fi­nit par com­prendre l’es­pace, à tâ­tons, comme on s’ha­bi­tue­rait à dé­am­bu­ler dans l’obs­cu­ri­té. On pense à Lynch, bien sûr. A Scott Wal­ker aus­si. “For­get”, leur trei­zième al­bum, est un ex­cellent point d’en­trée dans la dis­co­gra­phie du groupe de Ja­mie Ste­wart. Plus pop, (un peu) moins tor­tu­ré, ce disque plus im­mé­diat est co-pro­duit par Greg Sau­nier, la tête pen­sante de Dee­rhoof. Pour au­tant, Xiu Xiu ne dé­laisse pas l’ex­plo­ra­tion de ter­ri­toires in­quié­tants et “For­get” conserve cette ten­dance pour les lignes de chant gla­çantes, les ar­ran­ge­ments tan­tôt arides et tan­tôt étouf­fants. Quand cer­tains sons nous ca­ressent, l’in­cer­ti­tude de­meure sur l’ins­tant, in­évi­table, où une bru­tale saillie dis­so­nante nous sai­si­ra aux tripes, nous en­traî­ne­ra au fond des eaux. Là, en bas, l’au­di­teur est in­vi­té à se perdre, à se sen­tir dans cet ou­bli comme au pa­ra­dis. “For­get” est un al­bum ma­gni­fique, dont la beau­té ne se ré­vèle que dans la confron­ta­tion à ses as­pé­ri­tés. Mais la ré­com­pense au bout vaut la tra­ver­sée, aus­si dou­lou­reuse soit-elle. ✪✪✪ JOE HUME

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.