“Thir­ty Th­ree & 1/3”

Rock & Folk - - En Vedette -

No­vembre 1976 Pro­duit par George Har­ri­son Pa­ru une se­maine après un best of com­mer­cia­li­sé par Par­lo­phone (qui dis­tri­buait Apple) his­toire de court-cir­cui­ter son lan­ce­ment, “Thir­ty Th­ree & 1/3” est le pre­mier al­bum de George Har­ri­son sur son la­bel (Dark Horse, briè­ve­ment dis­tri­bué par A&M, puis par War­ner pen­dant près de vingt ans). On l’y trouve ré­so­lu­ment plus en­joué qu’en 1975 — “Cra­cker­box Pa­lace” ou “Wo­man Don’t You Cry For Me”, avec Willie Weeks à la basse et Billy Pres­ton aux cla­viers, sonnent ré­so­lu­ment fun­ky — et as­sez ins­pi­ré sur le plan des ar­ran­ge­ments (“Dear One”, “Beau­ti­ful Girl”). Ja­mais très loin du rè­gle­ment de comptes, George re­vient en vers et contre tous sur le pro­cès pour pla­giat qui l’a op­po­sé au créa­teur de “He’s So Fine” (à la­quelle “My Sweet Lord” res­sem­blait quelque peu) et se fiche ou­ver­te­ment de leur poire dans un des clips que, pour fa­ci­li­ter la tâche de War­ner, il a ac­cep­té de tour­ner. Pas triste, la ver­sion de “True Love” (si­gnée Cole Por­ter) est à l’image d’un disque qui at­teste d’une louable vo­lon­té de bien faire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.