“So­mew­here In En­gland”

Rock & Folk - - En Vedette -

Juin 1981 Pro­duit par George Har­ri­son et Ray Coo­per Tou­jours au ta­quet, George Har­ri­son vo­lait dans les plumes de War­ner dès la chan­son d’ou­ver­ture de cet al­bum en dents de scie. Son grief ? Que son dis­tri­bu­teur ait re­fu­sé une pre­mière mou­ture et l’ait obli­gé à écrire d’autres titres dont ce “Blood From A Clone” ven­geur. Cer­taines chan­sons de “So­mew­here In En­gland” ont mieux pas­sé le test du temps que d’autres — “Tear­drops” est en­gluée dans des par­ties de cla­viers — mais la ma­gie opère lorsque l’ar­ran­ge­ment est boi­sé (“Life It­self”) et vé­ri­ta­ble­ment au ser­vice de la mé­lo­die (“That Which I Have Lost”). L’émo­tion est évi­dem­ment pal­pable dans “All Those Years Ago”, écrite à l’ori­gine pour Rin­go Starr mais que George a re­ma­niée après l’as­sas­si­nat de John Len­non en dé­cembre 1980, pour fi­na­le­ment l’in­ter­pré­ter lui-même. Paul et Lin­da McCart­ney dans les choeurs, et Rin­go à la bat­te­rie sont pré­sents sur cet hom­mage d’au­tant plus réus­si qu’il n’est pas lar­moyant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.