Or­val Car­los Si­be­lius

Rock & Folk - - News - “Ordre Et Pro­grès”

BORNBAD/L’AUTREDISTRIBUTION Tous les fans de pop mu­sic ou­vra­gée ne peuvent que se ré­jouir du re­tour du psy­ché­dé­lisme à coups d’al­bums de Temples et autres Pond. Du cô­té de nos contrées, les te­nants du bon goût en sont en­core à nous re­four­guer une ver­sion ané­miée des an­nées 80. Fort heu­reu­se­ment, l’an­ti­dote au mu­si­ca­le­ment cor­rect nous est of­fert par le tou­jours sur­pre­nant la­bel Born Bad. Avec “Ordre Et Pro­grès”, al­bum au titre aus­si pro­vo­ca­teur qu’in­tri­gant Or­val Car­los Si­be­lius offre le disque fran­co­phone de pop psy­ché­dé­lique mo­derne que l’on at­ten­dait de­puis long­temps. Fort de ses disques sor­tis de­puis 2006, Or­val Car­los Si­be­lius se pro­pulse un cran au des­sus de la concur­rence. Mar­cel Du­champ af­fir­mait que “le­gran­den­ne­mi­del’artc’estle bon­goût”. Même si on est cir­cons­pect de­vant l’oeuvre de l’in­ven­teur du rea­dy made on ne peut que le re­joindre à l’écoute d “Ordre Et Pro­grès”. Un opus qui ose les en­vo­lées ly­riques et hé­roïques en­tre­cou­pées de bal­lades ro­man­ti­co-élé­giaques. L’en­semble en­tiè­re­ment chan­té en fran­çais ce qui change de l’an­glais cache-mi­sère de cer­tains groupes hexa­go­naux. Or­val Car­los Si­be­lius ose le pre­mier de­gré, les trom­pettes en­jouées, un syn­thé que n’au­rait pas re­nié le Todd Rund­gren d’ “A Wi­zard, A True Star”, les cordes ro­man­tiques, la bat­te­rie et les gui­tares hea­vy. Un al­bum vi­vi­fiant qui nous rap­pelle que la ba­taille du cou­rage est à por­tée de main. Exit le ni­hi­lisme et les dé­lec­ta­tions mo­roses, son­nez haut­bois, ré­son­nez mu­settes, le nou­vel Or­val Car­los Si­be­lius est un hymne à la joie. JEAN-EM­MA­NUEL DELUXE

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.