The Af­ghan Whigs

“In Spades”

Rock & Folk - - News - VINCENT HANON

Bien par­ti, dé­fi­ni­ti­ve­ment à part, The Af­ghan Whigs pour­suit son voyage aty­pique avec une constante élé­gance. Créée en 1986, la for­ma­tion de Cin­cin­na­ti ap­pa­rue au mo­ment de la dé­fer­lante grunge a im­mé­dia­te­ment dé­ve­lop­pé un uni­vers trouble, pal­pi­tant et char­gé de sen­sua­li­té à la Da­vid Lynch, plus pro­fond que ceux de Pearl Jam et Mud­ho­ney réu­nis. Dis­pa­ru pen­dant les dix pre­mières an­nées du vingt-et-unième siècle, le groupe s’est re­for­mé en 2011 pour se sta­bi­li­ser au­tour de Greg Dul­li, grand pa­ro­lier plus que grand vo­ca­liste, ob­sé­dé par le son Mo­town, co­caïne, cuivres et hip hop, et John Cur­ley aux lignes de basse ob­sé­dantes, qui res­tent les deux seuls membres ori­gi­naux. Der­rière sa po­chette ef­frayante re­pré­sen­tant un Lu­ci­fer géant sur­plom­bant les py­ra­mides, ce hui­tième al­bum en­re­gis­tré aux quatre coins de l’Amé­rique, de la Nou­velle-Or­léans à Los Angeles, de Mem­phis à Jo­shua Tree, dé­marre de ma­nière jazz et oni­rique, entre mé­lan­co­lie ab­so­lue et pa­vane rock’n’roll. La ma­gie, celle de leurs disques des an­nées 90, reste in­tacte. Fu­turs clas­siques adultes et hon­nêtes, “Ara­bian Heights” et “De­mon Pro­file” viennent han­ter cette mu­sique pour coeurs noirs, mais aus­si “In­to The Floor” qui clô­ture ma­gis­tra­le­ment “In Spades”. Sur des jams pleines de soul psy­ché­dé­lique ins­pi­rées par les pro­duc­tions de Nor­man Whit­field et Jim­my Page, Greg Dul­li évoque la ra­pi­di­té avec la­quelle la vie et la mé­moire peuvent se confondre. “In Spades” file se­lon lui “la­chair de­poule”, mais The Af­ghan Whigs at­teint sur­tout de nou­veaux som­mets mys­té­rieux, of­frant ain­si à 2017 l’un de ses pre­miers chocs dis­co­gra­phiques. ✪✪✪✪

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.