Cof­fret Hol­ly­weed

Rock & Folk - - News -

Bach Films En 1934, un code de cen­sure (dit Code Hays qui res­te­ra en vi­gueur jus­qu’en 1966) oblige Hol­ly­wood à ne plus mettre d’al­cool, de sexe et sur­tout de drogue dans ses films. Qu’à ce­la ne tienne : des pe­tits ma­lins pro­duisent alors de si­mi­li films soi di­sant di­dac­tiques des­ti­nés à dé­non­cer ces mé­faits. Et qui dit dé­non­cer, dit mon­trer. Exemple avec ces huit pel­loches de drug­sploi­ta­tion aux titres par­fois élo­quents (“La Reine du Nar­co­tic”, “Ma­niac”, “Plai­sirs In­ter­dits” et le cultis­sime “Ree­fer Mad­ness”) où le simple fait de fu­mer un pé­tard amène for­cé­ment dans l’en­fer de la pros­ti­tu­tion et de la toxi­co­ma­nie. In­utile de dire que tout ce­ci a pris son sa­cré coup de kitch et qu’on s’amuse beau­coup. Même sans drogue.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.