Chro­nique D’Une Fin De Règne

PA­TRICK RAM­BAUD Gras­set

Rock & Folk - - News -

Fran­çois Ram­baud est bon gar­çon, ses chro­niques de la vie po­li­tique fran­çaise — “Chro­nique D’Une Fin De Règne” est le hui­tième tome de ce cycle com­men­cé en 2008 — fa­ci­li­te­ront gran­de­ment les études des fu­turs his­to­riens et po­li­to­logues qui, au lieu de se far­cir d’in­nom­brables et aus­tères livres d’his­toire, n’au­ront qu’à le lire pour tout connaitre de notre chouette monde po­li­tique mais glous­se­ront aus­si de rire à chaque page en y dé­cou­vrant les va­che­ries qu’il dé­coche aux grands de ce monde. Car Pa­trick Ram­baud est aus­si un af­freux jo­jo qui met son ta­lent et son style im­pec­ca­ble­ment clas­sique au ser­vice d’une im­pla­cable, quoique ma­li­cieuse, cri­tique des moeurs dé­voyées de notre per­son­nel po­li­tique et nous ré­gale, ce fai­sant, des iro­niques et mor­telles flèches qu’il leur lance. Notre Saint-Si­mon tient un compte exact des mille bourdes et fautes mo­rales dont ils sont cou­pables et les at­taque avec la pré­ci­sion et le sang-froid d’un chas­seur dé­ter­mi­né aux jouis­sives for­mules as­sas­sines. Nul doute que ses pe­tits jeux per­ma­nents au­tour des pré­noms de nos chers di­ri­geants doivent aus­si tou­cher leur cible, Ni­co­las-la-faillite dit Ni­co­las-le-Men­teur ou Ni­co­las-le-Van­tard ou Fran­çois-le-Ré­prou­vé dit Fran­çoisle-Ba­vard ou Fran­çois-le-Ra­vi ne doivent jus­te­ment pas l’être. Le bougre réus­sit le triple ex­ploit de rendre pas­sion­nante une his­toire qu’on connait sou­vent dé­jà, de dé­ga­ger de ces pi­teux der­niers mois du man­dat de Fran­çois-l’Onc­tueux une sa­vou­reuse le­çon de po­li­tique po­li­ti­cienne et de nous dis­traire avec les say­nètes pour­tant af­freu­se­ment ré­vé­la­trices de cette farce tra­gique. Le mot im­pa­tience peine à tra­duire l’ex­ci­ta­tion qui nous sai­sit à la pen­sée que le pro­chain vo­lume ren­dra for­cé­ment compte des ré­centes et ex­tra­or­di­naires aven­tures du Duc de Sa­blé, Sei­gneur de Beau­cé et d’Ar­nys, Fran­çois-le-Bien-Coif­fé et de sa femme Pé­né­lope-laF­lem­masse et nous of­fri­ra donc d’ex­cep­tion­nelles heures de franche ri­go­lade, qui sont, en ces temps de dé­sastres, peut-être le seul es­poir que nous offre en­core la po­li­tique.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.