Ran­cid

“Trouble Ma­ker”

Rock & Folk - - Disques Punk Rock - GEANT VERT

EPITAPH

Le cli­mat des Etats-Unis a beau être op­pres­sant, les pé­riodes de ca­tas­trophes sont tou­jours ba­layées par des vagues de bon­heur ar­tis­tique to­tal. Ain­si, de­puis la ré­cente élec­tion pré­si­den­tielle, l’ama­teur de mu­sique com­ba­tive et ryth­mée voit dé­fer­ler avec en­thou­siasme toute une vague de disques punk ex­ci­tants. A l’ins­tar des Men­zin­gers et autre Pis­sed Jeans, Ran­cid a mis les am­plis au ta­quet pour faire sa­voir aux foules ce que le groupe pen­sait de cer­taines dé­ci­sions ré­centes. Fi­dèle à son mé­lange de street punk et de ska, le com­bo ca­li­for­nien vient d’en­re­gis­trer dix-neuf titres pro­duits, comme il est d’usage chez Epitaph, par Brett Gu­re­witz, dans trois dif­fé­rents stu­dios de la ci­té des anges s’éta­lant le long de Sun­set Bou­le­vard, du quar­tier d’Hol­ly­wood à ce­lui de Sil­ver Lake. Quand on sait que la spé­cia­li­té de ces en­droits est d’as­so­cier le ma­té­riel vin­tage avec le der­nier cri de la tech­no­lo­gie, per­sonne ne s’éton­ne­ra du son ex­trê­me­ment rond et chaud de ce disque très ex­ci­tant à écou­ter d’un bout à l’autre. Quel que soit le style joué, Ran­cid va droit au but. Avec une col­lec­tion de titres ef­fi­caces dont la du­rée moyenne se si­tue au­tour des deux mi­nutes, on peut ima­gi­ner un ave­nir pro­met­teur au groupe dans la li­vrai­son de piz­zas à do­mi­cile si ce disque ne marche pas. Pour le reste, Ran­cid fait le bou­lot des ser­vices so­ciaux avec “All Ame­ri­can Neigh­bo­rhood”, un très in­quié­tant constat des ra­vages de l’oxy­co­done dans la rue. Comme une conver­sa­tion entre potes au ca­fé du com­merce, ce disque s’écou­te­ra ou se com­men­te­ra sui­vant l’hu­meur du jour tant il re­flète la vie telle qu’on ne la voit plus trop à la té­lé.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.