BB BRUNES

Après une longue pause, un al­bum so­lo et quelques va­cances, les gars­du­gang sortent les syn­thés sur leur qua­trième al­bum.

Rock & Folk - - Telegrammes - YAS­MINE AOU­DI Al­bum “Puzzle” (War­ner)

2017 marque les 10 ans de car­rière des BB Brunes, et leur re­tour avec ce nou­vel al­bum “Puzzle”. Comme tou­jours, les dé­trac­teurs trou­ve­ront que l’al­bum est trop ce­ci, pas as­sez ce­la, qu’im­porte, n’est-il pas for­mi­dable que d’ex-bé­bés ro­ckers soient tou­jours-là ? Rendez-vous est pris dans ce lé­gen­daire lieu pa­ri­sien qu’est l’Hô­tel du Nord, sous la cha­leur étouf­fante d’un lun­di après-mi­di de juillet. Les gar­çons ar­rivent dé­con­trac­tés, jeans, tee-shirt. Nous voi­ci face à Fé­lix (gui­tare) et Adrien (chant, com­po­si­tion, gui­tare) en lu­nettes noires. Nous sou­hai­tons un joyeux an­ni­ver­saire à Adrien qui a souf­flé 28 bou­gies la veille.

In­cons­ciem­ment vou­lu

Pour les deux com­parses, ce­la fait un choc de

cé­lé­brer 10 ans de car­rière. Fé­lix : “C’est vrai que 10 ans sur le pa­pier ça pa­raît hy­per long, mais quand tu le vis ça passe tel­le­ment vite”.

Adrien : “On se prend un coup de vieux, en même temps on est fiers du che­min par­cou­ru et on a en­vie que ça conti­nue.” Ils sont les seuls de la scène bé­bés ro­ckers à être tou­jours de­bouts. Adrien : “Jacques Brel di­sait, et je trouve ça beau : ‘il n’y a pas de ta­lent, c’est l’en­vie qui va pous­ser les gens à tra­vailler’, en­suite c’est de la sueur et de l’achar­ne­ment. Nous, on avait très en­vie de conti­nuer, de faire des concerts, des al­bums.”. Fé­lix

est d’ac­cord et pour lui : “heu­reu­se­ment que ça à mar­ché pour nous, ce qui nous a per­mis de conti­nuer”. Il au­ra fal­lu 5 ans aux BBB pour re­ve­nir avec un nou­vel al­bum, le der­nier, “Long Cour­rier”, da­tait de 2012. Entre temps, Adrien a sor­ti un

pro­jet so­lo, “Ge­mi­ni”, sans pour au­tant quit­ter le na­vire. “Je com­men­çais dé­jà à ré­flé­chir au pro­chain BB, on a ra­pi­de­ment com­men­cé à tra­vailler des­sus, il y a eu plu­sieurs phases de

stu­dio”. Ils se sont re­trou­vés dans un pre­mier temps à New York où Adrien est par­ti vivre six mois, puis à Los An­geles et en­fin dans le Sud de la France. Après avoir tes­té plu­sieurs pro­duc­teurs, le choix s’est im­po­sé de lui-même : Louis Som­mer, ami d’en­fance, dont c’est la pre­mière co-réa­li­sa­tion. Cette fois-ci, le groupe a dé­ci­dé de pas­ser à un nou­veau stade en terme de pro­duc­tion, avec le dé­sir de pro­po­ser quelque chose de dif­fé­rent, la vo­lon­té de sur­prendre. Le ré­sul­tat est réus­si. Les BBB re­viennent avec 12 mor­ceaux, par­mi 30 pro­po­sés par Adrien, qui tendent vers une di­rec­tion plus élec­tro pop, et même car­ré­ment eigh­ties avec un cô­té chan­son fran­çaise de plus en plus as­su­mé. Adrien : “Il y a une ré­fé­rence aux chan­teurs qu’on adore comme Ba­la­voine, Shel­ler et Ba­shung, c’est in­cons­ciem­ment vou­lu, ce sont des ar­tistes qui nous parlent, que moi j’écoute beau­coup, dont je m’ins­pire. Au fi­nal on vou­lait qu’il y ait quelque chose de mo­derne qui fasse 2020, un peu rock, mais qu’est-ce que le rock au­jourd’hui ? Quelque chose d’un peu in­no­vant en fait. Le rock des an­nées 2020”. Tous les mor-

ceaux sont dans la langue de Ron­nie Bird.

Adrien : “On a tou­jours été un groupe de rock fran­çais, et c’est comme ça que je m’épa­nouis. J’ar­rive à faire des choses, j’ai une plus grande li­ber­té. En an­glais, je ne peux pas jouer sur les mots, les doubles et triples lec­tures. Ce que j’adore faire. Donc, le fran­çais, c’est sûr que c’est la so­lu­tion”. Sur cer­tains mor­ceaux, on dé­cèle des in­to­na­tions à la Ch­ris­tophe (“Terrain Vague”, “Ce­les­ta”). Adrien s’en in­quiète : “J’es­père que ce­la ne fait pas trop imi­ta­tion non plus. Oui, il y a une grosse in­fluence de Ch­ris­tophe. Je lui ai d’ailleurs fait écou­ter le mor­ceau ‘Ce­les­ta’, il l’a beau­coup ai­mé.”

Adultes ro­ckers

Les BB Brunes, pour leur an­ni­ver­saire, joue­ront un al­bum par soir, lors de trois dates pa­ri­siennes pré­vues en sep­tembre. Au­jourd’hui les BBB

ne savent pas qui est leur pu­blic. Adrien : “On n’en a au­cune idée, mais c’est co­ol, on a l’im­pres­sion qu’il y a des gens de tous bords et tout âge, c’est quelque chose qui fait ex­trê­me­ment plai­sir”.

Fé­lix en­chaîne : “Ce­la fait long­temps, on a pris plus de temps, on a eu de bons re­tours sur le clip de ‘Eclair, Eclair’ (le pre­mier single de l’al­bum), on est su­per contents.” On leur de­mande leurs pro­jets pour les dix pro­chaines an­nées. En choeur : “Conti­nuer à faire de la mu­sique.” Avec, pour

Adrien, “une mai­son au bord de la mer avec plein

d’amis, je pense à Ibi­za” et pour Fé­lix des en­vies de Mont­gol­fière. Vi­rage tech­no pla­nant en pers­pec­tive ?

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.