The Jay­hawks

“Back Roads And Aban­do­ned Mo­tels”

Rock & Folk - - Disques Pop Rock -

LEGACY/SONYMUSIC

Les Jay­hawks ont une his­toire com­pli­quée, faite de chan­ge­ments de per­son­nel, de sé­pa­ra­tions, de re­tours... Mais ils pu­blient tou­jours de très beaux al­bums. Ce­lui-ci ne fait pas ex­cep­tion, même s’il est ori­gi­nal dans sa concep­tion : le ré­en­re­gis­tre­ment de chan­sons que Ga­ry Lou­ris — son lea­der — a co­écrites avec et pour des ar­tistes comme les Dixie Chicks, Ja­kob Dy­lan ou autres, et qu’il ne chante pas toutes, à l’image du pre­mier titre, “Come Cryin’ To Me”, dé­li­cieux rhythm’n’blues pop­py, in­ter­pré­té par la pia­niste Ka­ren Grot­berg. De même, le bat­teur, Tim O’Rea­gan, chante — très bien — deux chan­sons. Le syn­drome Don Hen­ley ? Ce n’est pas une blague. Ce disque fait sou­vent pen­ser au rock ca­li­for­nien des an­nées 70, comme si les Jay­hawks réus­sis­saient à son­ner comme les Eagles (“Need You To­night”) ou Fleet­wood Mac (“El Do­ra­do”), deux groupes ac­tuel­le­ment très ten­dance par chez nous, après y avoir vé­cu quelques dé­cen­nies de pur­ga­toire... Cet al­bum est raf­fi­né, mé­lo­dique, di­vi­ne­ment joué, ar­ran­gé et chan­té, au point de tom­ber par­fois dans une jo­liesse ex­ces­sive. Ce groupe qu’on avait dé­cou­vert en 1991 avec son chef-d’oeuvre, “Hollywood Town Hall”, et ado­ré parce qu’il sem­blait re­prendre la flamme d’un Gram Par­sons jam­mant avec les Rol­ling Stones de 1970, n’a ces­sé de dé­ri­ver, après le dé­part de Mark Ol­son, vers une mu­sique de plus en plus pop et po­li­cée. On os­cille donc ici entre le plai­sir béat d’en­tendre de fa­bu­leuses har­mo­nies à la Beach Boys et l’in­quié­tude d’ex­plo­ser notre taux de gly­cé­mie — no­tam­ment sur les deux nou­veaux titres de Lou­ris, “Car­ry You To Sa­fe­ty” et “Lea­ving De­troit”, emblématiques de cette nou­velle di­rec­tion midd­leof­the­road. Un al­bum presque trop par­fait. STAN CUESTA

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.