Ma­nu

“Entre Deux Eaux — Vol 1”

Rock & Folk - - Disques Francais -

TEKINI/ABSILONE/SOCADISC

De­puis la dis­pa­ri­tion de son com­pa­gnon de route et la fin du groupe Dol­ly qui avait en­flam­mé le rock fran­çais de la fin des an­nées 90, la chan­teuse-gui­ta­riste Ma­nu pour­suit sa route en so­lo, mais pas en so­li­taire. Après avoir sor­ti, de­puis 2008 sur le la­bel qu’elle a créé, trois al­bums stu­dio et un live, elle s’offre une pa­ren­thèse en com­pa­gnie de quatre mu­si­ciens dont deux d’entre eux, om­ni­pré­sents sur tous les titres, pra­tiquent des ins­tru­ments qu’elle n’avait pas pour ha­bi­tude de cô­toyer, à sa­voir la harpe et le vio­lon­celle. Mal­gré la pré­sence d’une gui­tare élec­trique et par­fois d’une bat­te­rie, ce par­ti pris acous­tique in­flue di­rec­te­ment sur le pro­jet gé­né­ral, une ba­lade apai­sée à tra­vers son ré­per­toire qui pro­pose une nou­velle ap­proche de ses chan­sons en en sou­li­gnant la ri­chesse mé­lo­dique. Le ton est don­né dès la splen­dide ou­ver­ture du disque : “Goodbye” dé­bute a ca­pel­la avec sa voix aé­rienne et cris­tal­line avant de s’en­ri­chir pro­gres­si­ve­ment de vo­lutes ins­tru­men­tales qui se mettent au dia­pa­son pour en exa­cer­ber la dé­li­ca­tesse nos­tal­gique et le poids émo­tion­nel. Par la suite, “Al­lée Des Tilleuls” gé­nère cette même grâce em­preinte de lan­gueur et de spleen, que l’on re­trouve éga­le­ment à l’oc­ca­sion d’une re­prise du tube de Dol­ly, “Je N’Veux Pas Res­ter Sage”, re­vi­si­té tout en douceur sur un tem­po lent, bien loin de la fu­rie élec­trique ini­tiale. Et quand Ma­nu s’ouvre à d’autres in­fluences, elle pour­suit dans la même voie, que ce soit avec “A Bout Pas Au Bout”, un mor­ceau de Noël Mat­teï qu’elle in­ter­prète avec ce der­nier à l’oc­ca­sion d’un duo pé­tri de ten­dresse, ou la re­prise d’une bal­lade cré­pus­cu­laire de Taxi Girl, “Je Suis Dé­jà Par­ti”. H.M.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.