Dead­wood

“II”

Rock & Folk - - Disques Francais -

LOLLIPOP

Les op­po­sés s’at­tirent à ce qu’on dit. Dans le genre qui n’en est pas un, Dead­wood se place là. Si le nom ren­voie au wes­tern sha­kes­pea­rien de la sé­rie té­lé du même nom, le duo fran­co-belge blues tech­no noise, au nu­mé­ro ap­pa­rem­ment bien ro­dé sur scène, souffle le chaud et froid pour un disque qui sort à l’oc­ca­sion du ving­tième an­ni­ver­saire du la­bel Lollipop. A la voix en­voû­tante de Vio­lette, éga­le­ment aux cla­viers et thé­ré­mine, ré­pond celle du gui­ta­riste swamp­trash Je­re­my sur de longs titres tor­tueux, sou­vent bien fi­chus, dont les cris tri­baux évoquent d’abord une Dia­man­da Ga­las rou­cou­lant dans la ca­verne de Captain Beef­heart. Pas du genre à par­ti­ci­per aux com­pé­ti­tions non plus, le bi­nôme de freaks a sur­tout de bonnes idées et les oreilles larges, pré­fé­rant pro­cé­der par couches suc­ces­sives, ma­laxer les sons pour en­traî­ner le cer­veau azi­mu­té de l’au­di­teur dans les méandres d’une mu­sique hyp­no­tique, par­fois go­thique, d’autres fran­che­ment in­dus­trielle, comme ja­dis pra­ti­quée en nos contrées par des groupes aus­si sous-es­ti­més que Double Nel­son ou le gé­nial Grrzzz (avec le­quel Dead­wood a tour­né). Im­pos­sible de s’en­nuyer en plon­geant au coeur de ce se­cond acte de chaos abou­ti, où quelques gro­tesques bal­lades sur­gissent au détour d’une route ba­li­sée de boucles hé­ris­sées, qui évoquent les ber­ceuses cau­che­mar­desques de Go­blin, rha­billées par Lu­cas Trouble à l’aide de trom­pette et vio­lon. S’il fal­lait se don­ner l’oc­ca­sion d’être en­ten­du à l’étran­ger, il pour­rait être intéressant d’es­sayer quelques chan­sons en fran­çais, mais Dead­wood a l’air de sa­voir ce qu’il veut et sur­tout ce qu’il ne veut pas. VINCENT HA­NON

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.