Cour­rier des lec­teurs

Je ne suis pas du tout d’ac­cord !

Rock & Folk - - Sommaire -

La fo­lie

A voir sur une af­fiche d’un fes­ti­val d’été le nom de Sha­ka Ponk an­non­cé trois fois plus gros que ce­lui des Stran­glers. Je pense dé­fi­ni­ti­ve­ment qu’il n’y a plus au­cun hé­ros nulle part... E. T. DECONING PEOPLE

Propos sor­tis de leur contexte

Bon­jour, j’ai vu le titre de l’in­ter­view de Me­lo­dy Pro­chet “re­gar­der­la­vie des autres me file le ca­fard ”. C’est bien une pe­tite Fran­çaise, ça. En tout cas, ça me file le ca­fard et j’ai même pas lu son in­ter­view. Elle a l’air d’ou­blier que les autres ce sont ceux qui l’écoutent : pauvre pe­tite fille ! JEAN-LUC

Ap­pé­tit pour l’au­to­dé­ri­sion

Hello Ni­co­las Un­ge­muth et Rock&Folk ! Ah ! Ah ! Ah ! Ex­cellent cet ar­ticle sur “Ap­pe­tite For Des­truc­tion”... Je me sou­viens, à l’époque, sur­tout après avoir écou­té quelques pi­rates rares de leur tour­née, m’être un peu fâ­ché avec ma co­pine Ma­rie, pa­tronne du dis­quaire Un­der­ground à Lille, en lui af­fir­mant que Axl Rose s’égo­sillait comme un co­chon qu’on égorge... N’em­pêche que l’al­bum m’avait bien em­bal­lé, je voyais ça un peu comme un fu­tur Ae­ros­mith... “Nigh­train” par exemple, ça don­nait bien... Vous par­lez d’une pé­riode — 1987 — as­sez dé­ce­vante : pas tout à fait d’ac­cord. Per­son­nel­le­ment, après le plai­sir de la new­wa­veof Bri­ti­shhe av y met al­quis’ es­souf­flait sé­rieu­se­ment, je dé­cou­vrais le rock des Geor­gia Sa­tel­lites, de Jason And The Scor­chers, de Omar And The How­lers. J’es­pé­rais le re­tour de Ly­nyrd Sky­nyrd et, de­puis des an­nées, j’étais em­bal­lé par Blues’N’Trouble, The Blues Band, Mick Clarke, le re­tour de Ro­ry Gal­la­gher, The Nigh­thawks, The Fa­bu­lous Thun­der­birds, Ste­vie Ray Vau­ghan... mais c’est en Bel­gique et en Hol­lande que l’on pou­vait voir ces ar­tistes en concert, car ex­clus de la presse rock fran­çaise. Tous ces mu­si­ciens blues rock, au­cune mode ni frime chez ces gens-là, évi­taient notre pays... Sûr qu’on ne les voyait pas non plus sur MTV ! Com­bien de cour­riers furieux re­ce­vra Ni­co­las Un­ge­muth après le sac­cage de leur al­bum phare... Bonne conti­nua­tion ! FRED

Dis­tinc­tion de Clash

Vous l’aviez an­non­cé : tout ce qui de vi­su s’an­nonce comme punk, ou rock en 2018, ne l’est jus­te­ment pas. Thèse confir­mée tan­dis que le son de Clash se ré­pand der­rière un banc de bi­kers... dans une ré­clame au pro­fit de la ba­gnole élec­trique. EUGENIE Ré­ponse : Ajou­tons que le même “Should I Stay Or Should I Go” avait été uti­li­sé en 1991, dans une pu­bli­ci­té pour une marque de jeans.

Rien ne chan­ge­ra mon monde

C’est en écoutant “Across The Uni­verse” que je me suis conver­ti aux Rol­ling Stones. Les chefs-d’oeuvre ont tou­jours quelque chose d’en­nuyeux. PA­TRICK MOALIC

Maître Jacques

Une pâle pe­tite page pour le dé­part vers les étoiles de Mon­sieur Hi­ge­lin (oui mes­sieurs, Mon­sieur Hi­ge­lin)... Une ligne pour Pierre Bel­le­mare... Vous n’au­riez pas un pro­blème avec les pro­por­tions ?! Il est vrai que la contri­bu­tion du grand Jacques au rock et au folk (et à la chan­son fran­çaise et aux mu­siques du monde comme on dit...) est peu si­gni­fi­ca­tive... Ré­pa­rez moi cette hor­reur rapido (de­man­dez à An­toine jus­te­ment de faire un pa­pier) avant que je fasse un mal­heur et que je m’en­fonce des al­lu­mettes au fond de mes yeux dans mon aé­ro­plane blin­dé. POUNS

Pas­sion pour l’en­thou­siasme

J’ai ache­té il y a deux jours “Wide Awaaaaake!”, le der­nier al­bum de Par­quet Courts, un groupe que je ne connais­sais pas jusque-là. Et j’adore ! D’ailleurs, vous l’avez dé­si­gné al­bum du mois et je com­prends tout à fait pour­quoi. On di­sait et on dit en­core par­fois que “le­ro­ckest­mort” ; je ne suis pas du tout d’ac­cord ! J’ai 18 ans, et vous ne pou­vez pas sa­voir comme ça me rend heu­reuse de voir des jeunes gens faire un aus­si bon rock, que ce soient des groupes tels que Gre­ta Van Fleet, les Le­mon Twigs, Shame, Star­craw­ler, ou Mac DeMar­co (dans un re­gistre un peu dif­fé­rent ce­pen­dant) pour n’évo­quer que quelques exemples. Et j’ou­bliais de ci­ter les Li­miña­nas (bien qu’ils soient lé­gè­re­ment moins jeunes), que vous avez mis en couverture il y a quelques mois, un groupe vrai­ment su­per. Pour­tant, j’écoute sur­tout du rock des an­nées fin soixante à dé­but quatre-vingt et je suis par­ti­cu­liè­re­ment fan de Bo­wie et d’Ig­gy. Le rock est certes moins po­pu­laire que par le pas­sé, mais fi­na­le­ment, ce n’est peut-être pas plus mal... Donc pour ré­su­mer, non, le rock est bien vi­vant et il conti­nue­ra de vivre tant qu’il y au­ra des gens pour ai­mer et cette mu­sique et la trans­mettre. J’adore votre ma­ga­zine et bien en­ten­du, vous contri­buez lar­ge­ment à en­ri­chir ma culture mu­si­cale et à me faire dé­cou­vrir d’autres ar­tistes (ré­cents ou an­ciens par ailleurs). C’est tou­jours un plai­sir de vous lire, ça vaut lar­ge­ment six eu­ros cin­quante ! Con­ti­nuez de trans­mettre votre pas­sion pour le rock et l’en­thou­siasme ! IMARA F.

L’al­go­rithme R&F

Avec mes re­mer­cie­ments pour le CD en­voyé en ca­deau, juste une pe­tite in­ter­ro­ga­tion : notre émi­nente re­vue (que dis-je, notre bible !) se paie-t-elle les ser­vices d’une tra­ça­bi­li­té de pointe à l’heure où, fi­na­le­ment, tout le monde fait ça ? Tels cer­tains ré­seaux so­ciaux en ef­fet ci­blant leurs es­paces pub à la per­fec­tion, j’ai re­çu la très belle com­pi­la­tion “Vi­brate” de Ru­fus Wain­wright, un de mes ar­tistes pré­fé­rés et j’en suis fort content ! Logiciel es­pion ou gratte pa­pier, peu im­porte, je suis heu­reux et je te­nais à ce que Rock&Folk le sache ! ALAIN DOUNONT

Illus­tra­tions : Jam­pur Fraize

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.