Neil Young

Rock & Folk - - Disques Classic Rock/ Soul... - “Ho­me­grown”

qu’il pu­blie ré­gu­liè­re­ment des al­bums in­édits — tout en en sor­tant de nou­veaux. D’où une pro­duc­tion plé­tho­rique. Voi­ci donc un al­bum de plus. “Ho­me­grown” a été en­re­gis­tré entre juin 1974 et jan­vier 1975, à la de­mande de son la­bel qui vou­lait un nou­veau “Har­vest”, vu le suc­cès que ce disque pas­to­ral avait ob­te­nu trois ans plus tôt. Une fois l’al­bum ter­mi­né, Neil a consi­dé­ré que le ré­sul­tat n’était pas à la hau­teur de “To­night’s The Night” — en­re­gis­tré, lui, de­puis 1973 — qu’il a donc sor­ti à la place, en juin 1975... “Ho­me­grown” a ain­si ac­quis un sta­tut my­thique. Le voi­ci en­fin, 45 ans plus tard, im­ma­cu­lé ! Il contient douze chan­sons, dont trois avaient dé­jà été pu­bliées : “Love

dont le titre cite Pat­ti Smith... Dans “The Dirt And The Stars”, Ma­ry Cha­pin Car­pen­ter fait montre d’une dé­li­ca­tesse proche du raf­fi­ne­ment, pour l’in­ter­pré­ta­tion, la mu­sique et les textes. Née en 1958, elle af­firme que la beau­té ré­side dans les ci­ca­trices (“Where The Beau­ty Is”). La nos­tal­gie ins­pire l’aus­tère “Noc­turne”. Même sans illusions, il est tou­jours ques­tion d’amour (“All Bro­ken Hearts Break Dif­fe­rent­ly”) même s’il s’use (“As­king For A Friend”), même si l’on se sent seul (“It’s OK To Feel Sad”). Une pho­to dans un cadre ou le son d’une gui­tare Mar­tin évoquent l’autre, son ab­sence (“Old D-35”). L’or­ches­tra­tion prend du muscle pour “Ame­ri­can Stooge” dont les pa­roles qui semblent vi­ser les pro-Trump rap­pellent que la chan­teuse n’a ja­mais fait mys­tère de ses opi­nions po­li­tiques. Elle sait qu’une chan­son peut vous ac­com­pa­gner toute une vie, c’est le cas de “Wild Horses” (Rol­ling Stones, 1971) dans “Bet­ween The Dirt And The Stars” dont la co­da élec­trique four­nit une par­faite conclusion. JEAN-WILLIAM THOURY pris est es­sen­tiel­le­ment ins­tru­men­tal (“Ma­ceo”) et, en­tou­ré de quelques poin­tures (par­mi les­quelles Ivan Ne­ville ou l’im­pec­cable bat­teuse Nik­ki Glas­pie), il im­pres­sionne par son épous­tou­flante vir­tuo­si­té, que ce soit sur le moel­leux “Cross The Track” ou sur le las­cif et ob­sé­dant “Rock Stea­dy”.

H.M.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.