Rock & Folk : 2020-06-25

Erudit Rock : 85 : 85

Erudit Rock

h amilton Frederick Bohannon est décédé le 24 avril à Atlanta à 78 ans de causes non précisées. Il était né le 7 mars 1942 à Newnan, une banlieue d’Atlanta. Dans le R&F 588, sont retracés son parcours et sa discograph­ie, une vingtaine d’albums, mais il convient de rappeler que ne fut pas seulement un des créateurs du disco. Batteur au Royal Peacock d’Atlanta, il côtoie Jimi Hendrix en 1963, accompagna­nt les grands noms du rhythm’n’blues et du blues de passage, puis Stevie Wonder. De 1967 à 1972, il est directeur d’orchestre (Bohannon And The Motown Sound), et arrangeur pour les concerts des vedettes de Tamla Motown. En 1972, restant à Detroit, il décide de passer sur le devant de la scène avec son propre groupe, et sort un premier album, “Stop & Go”, en 1973. Compositeu­r, producteur, arrangeur et chanteur, il maîtrise totalement le travail en studio pour produire avant tout une musique dansante. D’ailleurs, il sera un des artistes les plus samplés par les génération­s suivantes. Chrétien fervent, il dédie “Dance Your Ass Off” (1976) à Dieu et à Jésus-Christ. Si sa “stop & go” ; “Keep on Dancin’ ” ; “insides out” “Bohannon” ; “Dance Your ass off” ; “gittin’ off” “phase ii” ; “on My Way” ; “summertime groove” “Too hot To hold” ; “Cut Loose” ; “Music in The air” ; “one step ahead” ; “alive” ; “goin’ For another one” ; “Bohannon Fever” “Make Your Body Move” ; “The Bohanon Drive” “here Comes Bohannon” (1973) (1974) (1975) (1976) (1977) ; (1975) Hamilton Bohannon ; (1976) ; (1977) (1978) (1979) (1979) (1980) (1980) (1981) (1981) ; (1982) (1983) (1983) (1989). ; J Moon Martin (1979) (1976) o “shots From a Cold Nightmare” ; “escape From Domination” ; “street Fever” ; “Mystery Ticket” ; “Mixed emotions” ; “Dreams on File” ; “Bad News Live” ; “Cement Monkey” ; “Lunar samples” ; “Louisiana Juke-Box” “Live at rockpalast 1981” (1978) (1979) (1980) (1981) (1985) (1992) (1993) (1993) ; (1995) (1999) (2015). JUILLET 2020 R&F 085

© PressReader. All rights reserved.