Grand trail du Saint-Jacques : la tête... et les jambes

Saint-Jacques Magazine - - Édito -

In­tel­lec­tuel­le­ment par­lant, les che­mins vers Com­pos­telle n’ap­par­tiennent à per­sonne. Ou alors à tout le monde. Ce qui re­vient à la même chose. Pour le Puy-en-Ve­lay, son ag­glo­mé­ra­tion et toute la Haute-Loire, le « Saint-Jacques » est ain­si de­ve­nu une marque ter­ri­to­riale qu’il s’agit d’éprou­ver de toutes les ma­nières. Les col­lec­ti­vi­tés créent au­tour de lui des évé­ne­ments y com­pris spor­tifs. De­puis 2012, il convient donc d’aug­men­ter un peu la fou­lée sur le cé­lèbre par­cours : la marche de­vient trail. Le 11 juin pro­chain, les cou­reurs croi­se­ront donc les pè­le­rins au­tour du GR65. Pour se dé­mar­quer du ca­len­drier des plus belles com­pé­ti­tions qu’il a la saine am­bi­tion d’in­té­grer, ce « Grand Trail du Saint-Jacques » a dé­jà opé­ré un chan­ge­ment de sai­son – pas­sant de l’au­tomne à la fin du prin­temps. Mais il garde son état d’es­prit, en to­tal res­pect avec le pè­le­ri­nage. Les or­ga­ni­sa­teurs évoquent une « quête spi­ri­trail » : pas fran­che­ment le temps pour les 3.000 en­ga­gés de ré­flé­chir à leur vie ou aux grandes pro­blé­ma­tiques de l’Homme, mais les no­tions de dé­pas­se­ment de soi et de bien-être se­ront évi­dem­ment au ren­dez-vous dans un cadre tout sim­ple­ment ma­gni­fique… Ce­lui-là même qui per­met aux pè­le­rins, au contact d’une na­ture pré­ser­vée, de s’éva­der. Ceux qui font le Saint-Jacques pour s’ac­ti­ver la tête, croi­se­ront ceux qui le font pour se faire du bien – et un peu de mal aus­si – aux jambes. Au

pro­gramme pour eux : six par­cours pour sept for­mules et beau­coup de nou­veau­tés. Pour ap­pro­fon­dir la no­tion de na­tu­ra­li­té, les pas­sages trop rou­lants ou sur bi­tume ont été mis de cô­té au pro­fit de sen­tiers in­édits au­tour du GR65. Ce se­ra sur­tout le lan­ce­ment du pre­mier ul­tra de la Haute-Loire : 103 ki­lo­mètres (pour 3.000 mètres de dé­ni­ve­lé po­si­tif) au dé­part du do­maine du Sau­vage, pour les cou­reurs ex­pé­ri­men­tés (épreuve so­lo, li­mi­tée à 50 cou­reurs). L’épreuve reine reste le 71 ki­lo­mètres, au dé­part de Saugues, à faire en so­lo ou Re­lais 3. Cette for­mule re­lais est plus fun et sur­tout plus tac­tique puisque chaque équipe de trois trai­lers pour­ra mo­du­ler les por­tions de course comme bon lui semble, 3, 4, 5 ou 6 pas­sages de té­moins se­ront pos­sibles l’es­sen­tiel étant de re­joindre l’ar­ri­vée le plus ra­pi­de­ment pos­sible. Les cou­reurs se­ront dès le dé­but de la course trans­por­tés au coeur des gorges de la Seuge et de Notre-Dame d’Es­tours – un en­vi­ron­ne­ment ex­cep­tion­nel pour qui ne craint pas les grim­pettes. De pas­sage par Mo­nis­trol-d’Al­lier (dé­part du 48 ki­lo­mètres), ils em­prun­te­ront la mon­tée vers la cha­pelle de Ro­che­gude avant de ral­lier le Châ­teau de Saint-Pri­vat-d’Al­lier (dé­part du 32 ki­lo­mètres). Il fau­dra en gar­der sous le pied pour at­teindre le ca­nyon du Rou­choux et le Mont De­vès qui culmine à 1.400 mètres, avec ses vues im­pre­nables sur le Ve­lay. Ar­ri­vés à Saint-Ch­ris­tophe-sur-Do­lai­son (dé­part du 16 ki­lo­mètres), seul le mont Eyce- nac les sé­pa­re­ront de leur ar­ri­vée au Puy-enVe­lay. Il ne faut pas ou­blier la Ran­do du Grand Trail (28 ki­lo­mètres) qui pren­dra son en­vol, en toute quié­tude, au Lac du Bou­chet. Et pour tout le monde, l’ar­ri­vée se­ra mé­mo­rable. Elle se­ra ju­gée, après une ul­time mon­tée, au pied de la ca­thé­drale du Puy (ins­crite au pa­tri­moine mon­dial de l’Unes­co et ré­cem­ment clas­sée deuxième mo­nu­ment pré­fé­ré des Fran­çais 2015).

Avec ça, les 3.000 cou­reurs de­vraient sans peine être de bons porte-pa­roles de ce par­cours de Haute-Loire sur les autres sen­tiers de France. D’au­tant que l’ac­cueil et le dé­rou­le­ment de l’épreuve au­ront tout d’une or­ga­ni­sa­tion pro­fes­sion­nelle avec Ex­tra Sports et près de 600 bé­né­voles.

Tous les dé­tails sur le par­cours, les ins­crip­tions, les ra­vi­taille­ments, le vil­lage ex­po : www.trail­saint­jacques.com

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.