LE BEAUJOLAIS NOU­VEAU

Saint-Jacques Magazine - - Entre Cluny Et Le Puy-en-velay -

Le Beaujolais est connu dans le monde en­tier pour son vignoble. Mais ses grands crus s’ef­facent en­core de­vant son pro­duit pri­meur, né de la ma­cé­ra­tion du ga­may à jus blanc. L’ar­ri­vée du beaujolais nou­veau est cé­lé­brée tous les ans, le troi­sième jeu­di du mois de no­vembre, à mi­nuit. Cette tra­di­tion est née d’une vé­ri­table ré­volte. En 1951, le rè­gle­ment sur la vente des vins évo­lue. Par ar­rê­té pa­ru dans le Jour­nal Of­fi­ciel, il n’est au­to­ri­sé à faire sor­tir des chais, à par­tir du 15 dé­cembre seule­ment, que les vins de la ré­colte 1951 bé­né­fi­ciant de l’ap­pel­la­tion d’ori­gine contrô­lée. Mais les vi­gne­rons du Beaujolais s’in­surgent et ob­tiennent la pos­si­bi­li­té de vendre « en pri­meur », avant cette date. D’abord flot­tante, cette date de com­mer­cia­li­sa­tion du beaujolais nou­veau a fi­na­le­ment été fixée, en 1985, se­lon des règles tou­jours en vi­gueur. La convi­via­li­té l’em­porte in­dé­nia­ble­ment sur la qua­li­té de ce vin, à ser­vir avec de la char­cu­te­rie ou des fro­mages bien gras (le saint-mar­cel­lin, ou le saint-fé­li­cien). Il faut le boire plu­tôt frais et ne pas le faire at­tendre plus de six mois, de peur de faire ap­pa­raître ses li­mites.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.