Hy­giène in­tes­ti­nale : Ir­ri­ga­tion du cô­lon

“Je me sens ré­gé­né­rée et pu­ri­fiée. Je peux vrai­ment sen­tir les toxines qui s'éli­minent pen­dant une séance. C'est une sen­sa­tion très agréable et ré­con­for­tante. Je me sens ré­gé­né­rée et pu­ri­fiée. Ces trai­te­ments m'ont re­don­né des cou­leurs et une nou­velle vig

Santé Naturelle - - Sommaire -

De quoi il s’agit ?

Se­lon toutes les mé­de­cines tra­di­tion­nelles mil­lé­naires, la san­té se dé­fi­nit en fonc­tion de la san­té in­tes­ti­nale. Les in­tes­tins sont, on le sait, le siège de près de 80% de la dé­fense im­mu­ni­taire. Se­lon le Dr G. Mou­ton, au­teur du livre Eco­sys­tème in­tes­ti­nal et san­té, nous as­sis­tons au­jourd'hui à une vé­ri­table ré­vo­lu­tion mé­di­cale, qui consiste à re­voir la po­si­tion oc­cu­pée par nos in­tes­tins dans la hié­rar­chie de nos fonc­tions et de nos or­ganes.

Il est im­pos­sible, si l’on prend trois re­pas par jour et étant don­né la sé­den­ta­ri­té, de ne pas être vic­time d’une ac­cu­mu­la­tion de ré­si­dus ali­men­taires non éli­mi­nés dans le cô­lon. Cer­taines ha­bi­tudes de vie rendent le cô­lon pa­res­seux et per­turbent le tra­vail des bac­té­ries amies qui sont in­dis­pen­sables à son bon fonc­tion­ne­ment.

Le pa­py­rus égyp­tien Ebers, dé­cou­vert en 1862 et da­tant du 15ème siècle avant notre ère, nous pro­pose une des pre­mières des­crip­tions connues de la pra­tique des la­ve­ments. Les ci­vi­li­sa­tions les plus an­ciennes de la Mé­so­po­ta­mie à l'Amé­rique du Sud en pas­sant par l'Egypte, la Grèce, la Chine, l'Inde, ont pré­co­ni­sé le net­toyage du gros in­tes­tin. Pra­tique de san­té na­tu­relle an­ces­trale, l'ir­ri­ga­tion du cô­lon n'existe plus dans les ma­nuels sco­laires des étu­diants de mé­de­cine. La mé­de­cine mo­derne du tout chi­mique ne re­con­nait donc pas les la­ve­ments comme utiles pour la san­té. Cer­tains mé­de­cins, des gas­tro-en­té­ro­logues aus­si, ne savent même pas de quoi il s'agit. Sa­chez en­fin que l'ir­ri­ga­tion du cô­lon fait par­tie in­té­grante du cé­lèbre pro­gramme de san­té du Dr Kous­mine. Le Dr Ch­ris­tian Tal Schal­ler, confé­ren­cier in­fa­ti­gable et au­teur de plus de 30 livres, ne cesse d'in­sis­ter sur l'im­por­tance de "L'hy­giène in­tes­ti­nale", titre de son der­nier livre.

Il est im­pos­sible, si l'on prend trois re­pas par jour et étant don­né les condi­tions dans les­quelles la plu­part d'entre nous vi­vons, de ne pas être vic­time d'une ac­cu­mu­la­tion dans le cô­lon de ré­si­dus ali­men­taires non éli­mi­nés. L'ir­ri­ga­tion du cô­lon est donc la voie la plus courte et simple pour re­trou­ver une dé­fense im­mu­ni­taire nor­male, c'est à dire per­for­mante. C'est donc le moyen de ré­ta­blir un ter­rain sain qui ne fa­vo­rise plus les nom­breuses ma­la­dies de l'époque, tant ai­guës que chro­niques, mais aus­si d'en gué­rir.

Le mode de vie mo­derne en cause

La ma­la­die est la consé­quence d'une dé­faillance dans le corps, un corps na­tu­rel­le­ment conçu pour ré­sis­ter aux divers agents pa­tho­lo­giques, germes, vi­rus, etc. En cause donc le mode de vie mo­derne qui fa­vo­rise l'ac­cu­mu­la­tion de dé­chets toxiques dans le cô­lon. En ef­fet, cer­taines ha­bi­tudes de vie

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.