Hy­giène in­time au na­tu­rel

Toute femme aime sen­tir bon. Comme son par­fum, toute odeur que dé­gage une femme, la re­pré­sente. D'ailleurs, si cha­cune a tou­jours sur elle un dé­odo­rant, un par­fum ou un pro­duit de bonne sen­teur, c'est parce qu'elles dé­testent toutes avoir des pro­blèmes de

Santé Naturelle - - Sommaire -

Un es­prit sain dans un corps sain

Se sen­tir bien dans sa peau c'est aus­si avoir un corps sain avec des or­ganes en bonne san­té qui fonc­tionnent tous nor­ma­le­ment. Un pe­tit dés­équi­libre et c'est tout le sys­tème qui tombe en panne. 70 % des femmes at­trapent une my­cose va­gi­nale au moins une fois dans leur vie. C'est très fré­quent donc mais ce n'est pas très grave. Chez la gente fé­mi­nine, bien que les pro­blèmes de la zone gé­ni­tale ne soient pas for­cé­ment vi­sibles, ils per­turbent bien l'hu­meur. Une femme qui a des pertes abon­dantes, des dé­man­geai­sons, des brû­lures ou en­core des mau­vaises odeurs, ne se sen­ti­rait plus à l'aise. Elle de­vien­drait moins rayon­nante et per­drait sa confiance en elle. En ef­fet, la par­tie gé­ni­tale de la femme su­bit le long du cycle fé­mi­nin men­suel plu­sieurs pul­sa­tions et se­cré­tions hor­mo­nales. Pour être bien dans sa peau, il est donc es­sen­tiel de bien connaitre son corps et sa­voir en prendre soin.

« L’ori­gine du monde » : Flore va­gi­nale et éco­sys­tème

Le tis­su va­gi­nal est loin d'être une zone sté­rile et dé­vas­tée. En ef­fet, cette par­tie in­time est oc­cu­pée par quan­ti­té de bac­té­ries et de cham­pi­gnons qui vivent nor­ma­le­ment en har­mo­nie et consti­tuent un éco­sys­tème. Chez la femme en bonne san­té et sexuel­le­ment ac­tive, les lac­to­ba­cilles ou bac­té­ries lac­tiques pré­do­minent. Ces bac­té­ries ont pour pre­mier rôle, la trans­for­ma­tion du gly­co­gène qui se trouve dans les cel­lules de la mu­queuse va­gi­nale en acide lac­tique, qui aci­di­fie, à son tour, la ré­gion va­gi­nale. Ce mi­lieu acide em­pê­che­rait le dé­ve­lop­pe­ment des bac­té­ries et cham­pi­gnons. Plu­sieurs fac­teurs peuvent per­tur­ber cet éco­sys­tème va­gi­nal équi­li­bré et fa­vo­ri­ser par consé­quence, le dé­ve­lop­pe­ment des cham­pi­gnons.

Elé­ments qui peuvent dé­sta­bi­li­ser l’éco­sys­tème

L'éco­sys­tème va­gi­nal peut être per­tur­bé pour di­verses causes. Cer­taines sont « nor­males » et dues juste aux va­ria­tions des se­cré­tions hor­mo­nales au cours de la vie de la femme (pu­ber­té, mé­no­pause, gros­sesse…), ou tout sim­ple­ment aux dif­fé­rentes phases du cycle mens­truel). D'autres fac­teurs in­ternes ou ex­ternes non na­tu­rels peuvent aus­si bien per­tur­ber l'équi­libre de la ré­gion va­gi­nale. En voi­ci quelques uns : • La prise de mé­di­ca­ments (an­ti­bio­tiques, an­ti-in­flam­ma­toires, pi­lule de contra­cep­tion...) • Un ex­cès d’hy­giène (douche va­gi­nale, lavage trop fré­quent, sa­von in­adap­té…) • Une ano­ma­lie en­do­cri­nienne (dia­bète, ma­la­dies de la thy­roïde …), • Le stress et évi­dem­ment le ta­bac.

Re­marque : Lors des rap­ports sexuels une femme peut aus­si at­tra­per des germes trans­mis par mon­sieur et donc sen­tir un fonc­tion­ne­ment anor­mal au ni­veau de sa zone in­time. Cette per­tur­ba­tion peut être éga­le­ment une ré­ac­tion mé­ca­nique ou chi­mique au con­tact d'un sperme très al­ca­lin.

10 Conseils simples

Si vous avez des pro­blèmes de ma­la­dies gé­ni­tales suc­ces­sives, voi­ci quelques conseils et re­com­man­da­tions à suivre : • Pré­fé­rez por­ter des sous-vê­te­ments en tis­su na­tu­rel comme le co­ton. Pour vos vê­te­ments en gé­né­ral pré­fé­rez le co­ton aux ma­tières syn­thé­tiques. • Evi­tez les sa­vons or­di­naires et gels douches car ils sont très agres­sifs pour le tis­su de la zone gé­ni­tale et ne conviennent donc pas pour l'hy­giène in­time.

• Évi­tez de vous la­ver à l’in­té­rieur du va­gin.

• La­vez-vous une fois à deux fois par jour. Res­tez su­per­fi­cielle et n'in­sis­tez pas trop, car trop de pro­pre­té tue la flore va­gi­nale !

• N’uti­li­sez ni gants ni éponges pour faire votre toi­lette in­time.

• La­vez-vous avant et après une re­la­tion sexuelle.

• Chan­gez de tam­pons ou de ser­viettes hy­gié­niques toutes les 2-3 heures.

• Evi­tez ab­so­lu­ment le stress, il per­turbe di­rec­te­ment la flore va­gi­nale, la flore in­tes­ti­nale aus­si.

• Evi­tez de por­ter des vê­te­ments ser­rés.

• Evi­tez de fré­quen­ter les toi­lettes pu­bliques.

Ha­jer Ga­bich

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.