Co­lo­riage pour adultes

Santé Naturelle - - Sommaire - Ha­jer Ga­bich

Art-thé­ra­pie : L'art pu­ri­fie l'es­prit de ses in­toxi­ca­tions psy­chiques. C'est uni­ver­sel­le­ment ad­mis. De la mu­si­co­thé­ra­pie à la théâ­tro­thé­ra­pie en pas­sant par la danse-thé­ra­pie, tout est bé­né­fique. Mais qu'en est-il de l'art des cou­leurs ? Si la pein­ture et le des­sin né­ces­sitent un mi­ni­mum de sa­voir-faire ou un quel­conque don, le co­lo­riage, lui, n'exige au­cune for­ma­tion préa­lable. Et c'est pas­sion­nant même pour les grands !

Ré­veillez l’ar­tiste qui som­meille en Vous !

Le co­lo­riage est une ac­ti­vi­té à la fois fa­cile et amu­sante. Adulte, tout comme on choi­sit les cou­leurs de son sa­lon, de sa cui­sine ou de sa garde-robe, on peut re­plon­ger en en­fance et se mettre à choi­sir les cou­leurs de son des­sin. Le co­lo­riage est un exer­cice qui vous pré­pa­re­rait tech­ni­que­ment et psy­cho­lo­gi­que­ment à vous lan­cer dans une ac­ti­vi­té ar­tis­tique d'un plus haut ni­veau. En ef­fet, en ap­pre­nant à prendre du plai­sir à pas­ser du temps plon­gé dans vos cou­leurs, vous al­lez ra­pi­de­ment res­sen­tir l'en­vie de pas­ser à la pein­ture et au des­sin. Et ce sur­tout, si vous êtes at­teint par le syn­drome « je suis nul en des­sin, la pein­ture n'est pas faite pour moi ». Ain­si, le co­lo­riage vous ai­de­rait à faire vos pre­miers pas dans le monde de l'art.

Une ac­ti­vi­té lu­dique pour apai­ser ses ten­sions in­té­rieures

Po­ser de la cou­leur sur du noir et du blanc c'est of­frir de la vie à des formes et des lignes. Avec les dif­fé­rents types de des­sins à co­lo­rier exis­tants de nos jours, cha­cun trou­ve­rait la com­po­si­tion qui l'in­ter­pel­le­rait le plus. Entre « Art et dé­co », « ani­maux », « mo­tifs orien­taux », « per­son­nages de sé­ries et films », « cui­sine », « man­da­las » et autres, vous au­rez du mal à choi­sir. Une fois le choix fait, vous al­lez vous lais­ser hyp­no­ti­ser par le monde des lignes et des formes, et don­ner libre court à votre in­tui­tion. C'est elle qui vous gui­de­rait dans les choix des cou­leurs. Et là, comme par ma­gie, sans que vous ne vous ren­diez compte vous al­lez choi­sir les tons qui re­flètent votre état d'âme du mo­ment. Par consé­quent, votre des­sin co­lo­ré se­rait une échap­pa­toire et un mi­roir por­tant le re­flet de votre hu­meur. Cet exer­cice est comme un pe­tit che­min qui vous mè­ne­rait vers le centre de vous-même à fin de mettre de l'ordre dans votre tête et d'apai­ser vos ten­sions in­té­rieures. Bonne route alors !

Un grand plai­sir à pe­tit prix

Bien que ce pe­tit dia­logue entre vos émo­tions et le monde ex­té­rieur soit pro­fond, il ne vous coû­te­rait pas grand-chose, du moins au dé­but. Il existe évi­dem­ment des livres de co­lo­riage re­la­ti­ve­ment chers, qui vous of­fri­raient cer­tai­ne­ment des com­po­si­tions « de luxe » à co­lo­rier. Mais vous n'êtes pas obli­gés d'en ache­ter. Pour com­men­cer il suf­fi­rait de faire quelques re­cherches sur in­ter­net pour trou­ver plein de des­sins al­lé­chants. Exac­te­ment comme vous au­riez pu le faire pour votre en­fant, il vous suf­fi­rait, donc, d'im­pri­mer sur le pa­pier le des­sin qui vous don­ne­rait le plus en­vie pour en­ta­mer l'aven­ture.

Le co­lo­riage est comme un pe­tit che­min qui vous mè­ne­rait vers le centre de vous-même afin de mettre de l’ordre dans votre tête et d’apai­ser vos ten­sions in­té­rieures.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.