Au coeur d’une vie

Chur­chill, dans l’in­ti­mi­té du Lion

Secrets d'Histoire - - Sommaire - Dos­sier réa­li­sé par Béa­trice Dang­van

Haut-de-forme ou cha­peau me­lon. Re­gard mo­queur. Gros ci­gare. Noeud pa­pillon. Il est fa­cile en peu de mots de croquer le Lion, comme ses contem­po­rains ap­pe­laient sir Wins­ton Chur­chill. Per­sonne n’a pu échap­per aux pho­tos et ar­chives d’époque le mon­trant, sil­houette un peu voû­tée, faire de sa main droite le­vée le V de la vic­toire. Que sa­vons-nous de ce per­son­nage qui nous semble si fa­mi­lier ? Son rôle si dé­ci­sif dans la réunion des forces al­liées et leur as­saut fi­nal vic­to­rieux lors de la Se­conde Guerre mon­diale. Ses prises de bec avec le gé­né­ral de Gaulle. Son hu­mour dé­ca­pant. Ses mots d’es­prit que l’on se ré­pète… Tout ce­la est vrai, mais il y a un autre homme der­rière la mise en scène du per­son­nage tou­jours avide de se faire re­mar­quer, d’être le meilleur, le plus fort.

Un homme de convic­tion qui croit aux ver­tus du ca­pi­ta­lisme et re­jette tous les to­ta­li­ta­rismes, du com­mu­nisme au na­zisme. La rage qu’il eut à vou­loir abattre Hit­ler l’a fait en­trer dans la lé­gende. Sans le Füh­rer, il n’y au­rait pro­ba­ble­ment pas eu Chur­chill. Comme de Gaulle, c’est la guerre qui lui a per­mis de se su­bli­mer. Mais il y a un Chur­chill se­cret, mé­con­nu. Pour sa femme, Clé­men­tine, le mi­li­taire et homme d’État au­to­ri­taire fend l’ar­mure : il peut être ro­man­tique, at­ten­tion­né, fra­gile. Pour ses en­fants, il se fait pa­pa gâ­teau. Met­tez-lui un sty­lo ou un pin­ceau entre les mains, il se mue en ar­tiste sen­sible et créatif. Il y a une dua­li­té chez cet athée sar­cas­tique. Elle vient d’une fê­lure : un père qui le trou­vait idiot et ne l’a pas ai­mé. Il en a por­té toute sa vie une culpa­bi­li­té qui le bri­sait par mo­ment, mais il y a aus­si pui­sé la force de se sur­pas­ser qui lui a per­mis de ren­con­trer son des­tin.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.