L’ARRIVEE DU BLEU

Secrets d'Histoire - - Le Portfolio -

Dans l’An­ti­qui­té, le bleu n’est pas vrai­ment con­si­dé­ré comme une cou­leur. Il est as­so­cié aux peuples bar­bares, au point qu’on se mé­fie d’une fille aux yeux bleus. Du­rant le haut Moyen Âge, le bleu est peu pré­sent, les cou­leurs prin­ci­pales étant le rouge, le blanc et le noir. Il ne prend une place pré­pon­dé­rante en Oc­ci­dent qu’au XIIe siècle où, dans l’ico­no­gra­phie chré­tienne, le ciel et le di­vin ne font qu’un. Or le ciel est bleu. La Vierge Ma­rie ne se­ra donc plus ha­billée en blanc mais en bleu. Les vi­traux s’adaptent et hissent fiè­re­ment la cou­leur di­vine.

« La Na­ti­vi­té », vi­trail, ca­thé­drale de Can­ter­bu­ry, XIIe siècle.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.