Reine et im­pé­ra­trice

Secrets d'Histoire - - AU COEUR DE L’HISTOIRE -

Reine du Royaume-Uni et d’Ir­lande, du Ca­na­da en 1867, puis de l’Aus­tra­lie, Vic­to­ria est de plus à la tête d’un em­pire co­lo­nial né au xviie siècle mais qui s’est agran­di du­rant son règne. De l’Amé­rique du Nord à l’Asie en pas­sant par l’Afrique et l’Inde, il s’étend dé­sor­mais sur 1/5e des terres émer­gées et re­groupe un quart de la po­pu­la­tion mon­diale. Un em­pire sur le­quel se­lon la for­mule « le so­leil ne se couche ja­mais ». Pour Vic­to­ria, le bi­jou de cet em­pire, c’est le conti­nent in­dien qui abrite ses plus riches co­lo­nies, Inde, Pa­kis­tan, Ban­gla­desh… En 1876, elle se fait pro­cla­mer Im­pé­ra­trice des Indes. En plus de ses Écos­sais en kilt, ses es­cortes s’en­ri­chissent de lan­ciers du Ben­gale lors des cé­ré­mo­nies of­fi­cielles. Elle ap­prend l’hin­dous­ta­ni et s’en­tiche de l’un de ses ser­vi­teurs en­tur­ban­nés, Ab­dul Ka­rim qui, comme ja­dis son ser­vi­teur écos­sais (et amant) John Brown, de­vien­dra son se­cré­taire par­ti­cu­lier et confi­dent.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.