Ma­gie éternelle de l’or et du cris­tal

Secrets d'Histoire - - PORTFOLIO -

Charles Gar­nier vou­lait que l’Opé­ra af­fiche une rup­ture franche avec le gris uni­forme que le pré­fet Hauss­mann avait im­po­sé pour les im­meubles des ar­tères alen­tour. Il osa donc une po­ly­chro­mie ex­trême en de bronze, de cuivre et d’or, et à l’in­té­rieur uti­li­sant à l’ex­té­rieur une pro­fu­sion des marbres, des por­phyres et des mo­saïques qui ré­ser­vait l’am­biance la plus ex­tra­va­gante, mul­ti­co­lores. C’est le Grand Foyer avec ses pi­liers en bronze et or sou­te­nant une voûte en­tiè­re­ment re­cou­verte de fresques en­châs­sées dans des do­rures et illu­mi­nées par des lustres.

On ne se lasse pas d’ar­pen­ter le Grand Foyer de Gar­nier, le nez en l’air…

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.