Banc on­du­lant et Tren­car­dis

Secrets d'Histoire - - EN COULISSES -

L’ar­chi­tec­ture mau­resque a for­te­ment in­fluen­cé Gaudí. L’ar­tiste ca­ta­lan ad­mire tout par­ti­cu­liè­re­ment les fa­çades des édi­fices, or­nées de mo­saïques en da­miers, aux cou­leurs et aux mo­tifs écla­tants. Mal­heu­reu­se­ment, Gaudí ayant choi­si de faire cou­rir le banc de la place cen­trale du parc en une on­du­la­tion de 110 mètres, il lui est im­pos­sible d’y ap­po­ser des car­reaux plats. Il ima­gine alors de re­cou­rir à une tech­nique in­édite en bri­sant des po­te­ries je­tées au re­but chez les fa­bri­cants de cé­ra­mique. Il ré­cu­père en­suite leurs éclats ir­ré­gu­liers qu’il colle sur les sur­faces in­cur­vées. Ce sont les dé­sor­mais cé­lèbres « tren­car­dis » (du ca­ta­lan « tren­car », qui si­gni­fie cas­ser) de­ve­nus la vé­ri­table si­gna­ture du maître.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.