Ma­rie Tu­dor

Secrets d'Histoire - - AU COEUR DE L’HISTOIRE -

Fille d’Hen­ri VIII et de Ca­the­rine d’Ara­gon, Ma­rie Tu­dor hé­rite de sa mère une foi ca­tho­lique in­tran­si­geante. Pour cette rai­son, son de­mi-frère le roi Édouard VI, un pro­tes­tant, avait ten­té de l’écar­ter au pro­fit de Jeanne Grey, ar­rière-pe­ti­te­fille d’Hen­ri VII. Mais après la mort d’Édouard VI, le 6 juillet 1553, Ma­rie Tu­dor fait cap­tu­rer sa ri­vale et l’en­ferme, avec son ma­ri, à la tour de Londres. De­ve­nue reine, Ma­rie Ire fa­vo­rise un re­tour du ca­tho­li­cisme ; en 1554, son union avec un co­re­li­gion­naire, le prince Phi­lippe d’Es­pagne, ré­volte l’An­gle­terre. Elle ré­prime alors sans pi­tié tout sou­lè­ve­ment et fait même exé­cu­ter Jeanne Grey. La ré­pres­sion contre les An­gli­cans est de plus en plus as­su­mée et le couple royal sou­haite faire ren­trer l’An­gle­terre dans le giron de l’Église de Rome. La reine meurt, le 17 no­vembre 1558, sans des­cen­dance. Le Trône re­vient alors à sa de­mi-soeur : Éli­sa­beth Ire se­ra une des plus grandes reines d’An­gle­terre.

La Fa­mille d’Hen­ri VIII : une al­lé­go­rie de la suc­ces­sion Tu­dor (1572), de Lu­cas de Heere.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.