LE GROS GEN­TIL

Ski Magazine - - Tests 2015 / Hors-Piste -

Au rayon fats, le Big Stix se pose là. Ce très gros ski domine logique­ment du haut de ses 122 mm au patin une gamme freeride Fisher as­sez ra­massée. Il est tou­jours équipé de ce gros dou­ble rocker qui le car­ac­térise depuis deux saisons. Un shape de ce type ( très large et dou­ble rocker) n’au­gure pas de longs vi­rages coupés en sor­tie de télésiège, mais le Big Stix peut af­fron­ter quelques cen­taines de mètres de piste sans qu’on se mette en mode survie, avec un déra­page sur la carre cor­rect et même « un rayon con­fort­able » , cha­cun trou­vera le sien. Mais c’est dans la poudreuse qu’on a en­vie d’aller dès que l’on chausse ces gros patins, et les gran­des combes seront dé­sor­mais mé­fi­antes, elles peu­vent se faire tra­verser d’une seule bal­afre par ce ski à spat­ule ten­due et talon sta­ble. Avec cette largeur, il fau­dra beau­coup de traces avant de par­ler de trafolée, c’est poudre toute la journée car le Big Stix sur­v­ole tout et donne des ailes. Même à petit niveau, on sera à l’aise dans la poudreuse sur ce ski qui flotte même quand l’équili­bre avant/ ar­rière est ap­prox­i­matif, et qui reste maîtris­able même à petit niveau. Et quand la grosse poudre n’est pas au ren­dez- vous, le Fis­cher reste agréable tant que la neige est molle, facile à skier en pivot et à remet­tre dans l’axe « quelles que soient la vitesse et la tech­nique util­isées » . Un ski de poudre à met­tre en­tre toutes les mains avec « la fa­cil­ité qui per­met la per­for­mance » , mais avec l’ex­clu­siv­ité qui en dé­coule.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.