ON Y VA TRAN­QUILLE

Ski Magazine - - Tests 2015 / Hors-Piste -

Avec un nom comme ça, et un pror­ideur comme Fred Sy­versen à la ma­noeu­vre, le Rag­narok a tout d’un ef­frayant dieu vik­ing. On l’a testé ici dans sa ver­sion Car­bonlite, après avoir beau­coup aimé la très rugueuse ver­sion clas­sique la sai­son passée, qui perd ici du poids et gagne en sou­p­lesse. Les plus sen­si­bles à la rigueur bru­tale du ski sué­dois ont dé­ploré une paire beau­coup plus facile et sou­ple, cer­tains al­lant même jusqu’à le qual­i­fier de « ski de papa » ! Mais c’est un ski « sur lequel tu t’en sors partout » , et White­Dot est bien une mar­que anglaise et pas sué­doise ! Facile, le Rag­narok n’est certes pas un foudre de guerre pour pour­fendre la mon­tagne en mode derby ou Freeride World Tour, mais ses qual­ités de pilotage sont man­i­festes, pour peu qu’on le con­duise plus sur l’ar­rière, lais­sant l’avant dé­coller dans la poudre. C’est un ski as­sez tran­quille, voire lan­goureux, qui n’aime pas for­cé­ment aller vite mais qui passe partout. In­utile d’at­ta­quer bille en tête dans la forêt, ou alors il fau­dra ac­cepter de manger quelques branches. Ici c’est ski gen­til, re­liefs gen­tils, tout le monde est gen­til. En cas de soucis, on peut piv­oter et freiner sans prob­lème en dérive, le ski reste sécurisant et facile en toutes cir­con­stances. Un en­gin qui nous avait en­t­hou­si­as­més dans sa ver­sion clas­sique par sa pêche et qui se retrouve ici bien calmé en Car­bonlite, à réserver aux petits gabar­its et aux skieurs qui veu­lent avant tout un ski pas ex­igeant.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.