Bootfitting

Ski Magazine - - Sommaire -

Pourquoi c’est bien, néces­saire, à faire.

ou desser­rer les cro­chets. Ceux qui n’ont pas mal rigo­lent douce­ment, mais ils sont rares. Pour­tant, comme pour les avalanches, il est per­mis de douter de la fa­tal­ité. Il existe des so­lu­tions pour trans­former les co­ques en pan­tou­fles, d’abord avec un peu de bon sens, en­suite avec du matériel et de la tech­nique. Et pour ça, il faut réus­sir à traduire le mot : bootfitting. Le con­stat est as­sez facile à faire aux pieds des pistes, et les four­nisseurs de bootfitting ont usé quelques sta­giaires pour avoir con­fir­ma­tion : il y a beau­coup de skieurs qui ont mal aux pieds. En­v­i­ron 60 %, en fait, ce qui fait beau­coup. Le ski est même le sport qui a in­venté le bootfitting, c’est dire si on y malmène les pieds. Et tout cela est bien dom­mage, car fi­nale­ment si on se paye des va­cances à la neige, c’est pour les joies de la glisse, pas pour boi­ter dès la fin de la première journée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.