SI LA TOPOGRAPHIE DES FACES NE CHANGE PAS, LES CON­DI­TIONS CLI­MA­TIQUES LES FAÇONNENT

Ski Magazine - - Actus -

vilégiée depuis un restau­rant d’al­ti­tude situé au beau mi­lieu du do­maine ski­able, juste en face de la com­péti­tion. L’étape des Arcs aura lieu les 6 et 7 février. La sta­tion mythique de Haute Tarentaise est con­nue pour son do­maine ex­cep­tion­nel de freeride, et elle re­noue avec son passé d’or­gan­isatrice de com­péti­tions (on se sou­vient de la fameuse Freeride des Arcs). Elle or­gan­i­sait déjà en 2003 la fi­nale du World Tour, à l’époque In­ter­na­tional FreeSki­ing As­so­ci­a­tion, et depuis deux ans des étapes FWQ 2*. Je suis im­pa­tiente de voir ce que nous réserve cette nou­velle étape du cir­cuit, et à la fois curieuse quant à ma ges­tion de la pres­sion, courant à domi­cile et donc at­ten­due de tous... Jasna, la sta­tion slo­vaque, re­ten­tera l’ex­péri­ence les 27 et 28 février, après l’an­nu­la­tion for­cée par le brouil­lard de l’an­née dernière (voir notre épisode précé­dent). Les con­di­tions par­ti­c­ulières de la ré­gion, mêlant hu­mid­ité, brouil­lard fréquent, vent et froid, don­nent à la face une al­lure sur­réal­iste. La neige est plaquée sur les cail­loux, givrée, et l’ensem­ble de la face sou­vent bé­ton armé. Pour un dénivelé d’en­v­i­ron 500 m, d’une raideur plutôt constante au­tour de 35-40°, les pos­si­bil­ités sont vastes, avec de jo­lis couloirs dans la par­tie haute comme basse, des bar­res rocheuses de toutes tailles et des com­bi­naisons mul­ti­ples lais­sant li­bre l’imag­i­na­tion du rideur pour faire un choix de ligne orig­i­nale, dans des con­di­tions ex­igeantes. Une des étapes phares du cir­cuit se tien­dra pour sa 10e édi­tion à Nen­daz en Suisse, les 12 et 13 mars. Se ten­ant à son or­gan­i­sa­tion tra­di­tion­nelle de qual­i­fi­ca­tion­fi­nale, seuls les par­tic­i­pants qual­i­fiés ont le priv­ilège de rider le Mont-Gond, filmés et re­trans­mis en Live. C’est une face d’en­v­i­ron 500 m de dénivelé avec une pente en moyenne à 35-40°, im­posante, avec la porte de dé­part située au som­met de la mon­tagne (le Mont-Gond, donc). Depuis le som­met, on ne voit que les 60 pre­miers mètres, puis les spec­ta­teurs en bas, con­fort­able­ment in­stal­lés à côté du restau­rant d’al­ti­tude, avec en général un bar de glace et une am­biance sympa. La sen­sa­tion pour les rideurs est assez im­pres­sion­nante, mais les pos­si­bil­ités de lignes une fois lancé sont plus que var­iées, et des com­bi­naisons ori- gi­nales of­frent un spec­ta­cle grandiose, avec quelques belles grosses bar­res pour les rideurs un peu chauds (et il y en a !). En­fin, l’étape clô­tu­rant la sai­son se déroulera à Ober­gurgl en Autriche les 9 et 10 avril. Une mon­tagne im­pres­sion­nante dans un dé­cor sau­vage, en­tourée de glaciers et de grands es­paces vierges donne un car­ac­tère mys­tique à cette étape. La vue depuis le do­maine ski­able sur la face donne une im­pres­sion de raideur qui in­timide, et le dé­dale de bar­res rocheuses suiv­ant des lignes de fuite acérées fait réfléchir longue­ment sur le choix de l’it­inéraire. Une face en­gagée, de plus de 600 m de dénivelé, avec une pente constante à 45°, et cer­tains pas­sages avoisi­nant les 50. Une vraie face de freeride où il est rare de voir des back-flips, mais pas de retenir son souf­fle en re­gar­dant les co­pains de­scen­dre... Mais toutes ces faces en pho­tos ne nous don­nent qu’un aperçu de la réal­ité, une petite idée de l’en­vi­ron­nement et de l’en­droit. Car si la topographie d’une face ne change pas, les con­di­tions cli­ma­tiques et météorologiques les façonnent et les mod­i­fient d’un jour à l’autre. La plus grande richesse de cette dis­ci­pline et à la fois sa plus grande dif­fi­culté est la ca­pac­ité d’adap­ta­tion aux con­di­tions. D’une an­née à l’autre les bar­res rocheuses peu­vent avoir une taille com­plète­ment dif­férente en fonc­tion de l’en­neige­ment, cer­tains pas­sages de­vi­en­nent pos­si­bles ou dis­parais­sent... L’im­por­tance de la re­con­nais­sance et du choix de ligne de chaque rideur prend alors tout son sens.

Les riders de­vant la face de Jasna, en Slo­vaquie, étape an­nulée à cause de brouil­lard l'an dernier qui re­vient fin février cette an­née. © Nils Louna

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.