ON LAISSE LA PLACE À CEUX QU’ON APPELLE LES MEM­BRES BIENFAITEURS, LES TOURISTES QUI PAYENT LEUR FOR­FAIT ET FONT VIVRE LA STA­TION

Ski Magazine - - PETIT COUP DE BLANC -

Kitzbuhel, pour le plaisir de par­courir ces pistes mythiques. De son côté, An­dré garde des sou­venirs d’ex­cep­tion à l’en­vers du Plan, ou en ran­don­née mati­nale à Pe­clet Polset. Pour lui qui adore la piste et y passe l’essen­tiel de son temps à skis, le hors-piste est un plaisir de gourmet. En com­para­i­son, Florent, ré­cep­tion­niste à Val Thorens, n’en est qu’au début de sa car­rière de skieur. Mais le même es­prit pas­sionné l’an­ime, en ver­sion freeride. Son job lui laisse la disponi­bil­ité pour skier tous les jours jusqu’en mi­lieu d’après-midi, et s’il a choisi une des plus hautes sta­tions qui soit pour s’in­staller il y a 6 ans, c’est bien parce qu’il voulait prof­iter à fond. Ses spots de prédilec­tion ont évolué au fil du temps, en­tre les larges pos­si­bil­ités du secteur du col de Thorens ou plus récem­ment les couloirs et bar­res du secteur de Cime Caron. Mais son run de base se trouve dans les jardins de Bo­is­mint, val­lon­nés avec des sauts un peu partout, et par­cou­rus par la ludique piste des Blan­chots qu’il décrit comme « le ren­dez-

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.