MINI LEXIQUE

Ski Magazine - - Ski Luxe -

Au fil des an­nées, les mêmes ques­tions re­vi­en­nent, et pour cer­taines, on n’ose pas tou­jours nous les poser. Voici donc sous forme de lexique la réponse aux plus courantes... > Ap­pui languette : acte de fléchir les chevilles pour ap­puyer le tibia sur la languette de la chaus­sure, pour trans­met­tre de l’én­ergie et de l’ap­pui sur l’avant du ski. > At­ta­quer : ac­célérer dès que pos­si­ble, sauter, bra­quer, skier sur un mode per­for­mance.

> Cam­bre : forme ver­ti­cale du ski. Un ski avec du cam­bre, s’il est posé par terre, ne touche le sol qu’au niveau de la spat­ule et du talon, le patin est en l’air. Ceci per­met d’aug­menter la puis­sance du con­tact ski- neige des ex­trémités du ski, et a ten­dance à ren­dre le ski plus ef­fi­cace, mais moins tolérant. Le cam­bre se mesure au mi­lieu du ski, il ne dépend pas de la forme des spat­ules qui peu­vent être plus ou moins relevées, plus ou moins « rocker » (on trouve des « dou­ble rocker » avec ou sans cam­bre). > Carve (con­duite coupée) : con­duite de vi­rage sans déra­page, le ski se dé­forme et la carre s’in­scrit dans une tra­jec­toire courbe. L’in­verse, c’est la con­duite glis­sée ou dérapée, avec une dérive de l’ar­rière du ski ou même, à l’ex­trême, une com­plète mise en travers. > Ch­ab­later : quand la neige de­vient ir­régulière ou bosselée et que ça sec­oue les jambes. > Cruis­ing : ne pas at­ta­quer, skier en déli­catesse et en douceur, voire en ron­deur. > Mo­quette : neige dége­lant en sur­face après un regel noc­turne.

> Por­tance : ca­pac­ité du ski à flot­ter sur la neige poudreuse avec plus ou moins de vitesse. À ne pas con­fon­dre avec le dé­jaugeage, qui ne con­cerne que le fait de faire sor­tir la spat­ule de la neige. > Shape : forme en anglais. Par ex­ten­sion, pro­fil des skis, sou­vent ex­primé par ses cotes (mesures de largeur en spat­ule, patin et talon). > Toucher de neige : ca­pac­ité du ski (ou du skieur) à ne pas être im­prévis­i­ble lorsque la neige change, à ap­puyer juste ce qu’il faut quand il faut, à s’adapter aux dif­férentes neiges, bref à com­pren­dre l’élé­ment neige comme un sur­feur com­prend l’eau.

> Trafolée : neige poudreuse qui a été déjà tracée, on ne voit plus de zone de neige lisse et neuve, mais ça reste de la poudreuse avec plus ou moins de bour­relets et de pa­quets. Plus physique que la poudreuse, mais sou­vent très bonne aussi. À ne pas con­fon­dre avec une neige poudreuse qui a vieilli et s’est trans­for­mée ou qui a été souf­flée.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.