SUR LA NEIGE

Skieur Magazine - - Test 2018 -

Pour sa se­conde an­née au sein de l’écu­rie Line, le pro-mo­del du king de l’af­ter­bang n’évo­lue qu’en sé­ri­gra­phie et conserve tous les atouts qui ont fait de lui l’un des meilleurs skis free­style du cru 2017 et le grand coup de coeur de nos tes­teurs. C’est d’ailleurs ce terme qui res­sort une fois de plus de notre long de­brie­fing tant le Tom Wal­lisch rem­plit à 100% le ca­hier des charges d’un ski free­style, avec un très lé­ger bé­mol sur sa po­ly­va­lence. Sur piste, en nor­mal comme en switch, le ski se com­porte comme un pur al­pin, in­ci­sif, stable et puis­sant, ner­veux lors­qu’on lui rentre de­dans mais aus­si ca­pable de s’adap­ter à un style de conduite plus tran­quille lorsque la fa­tigue se fait res­sen­tir. En jib, pas de sou­ci, sur­tout avec ce ski lé­ger sous le pied, ma­niable et joueur, dont le pop per­met de s’amu­ser à même la neige et sur les rails. Même topo sur ki­cker où le Tom Wal­lisch fait une fois de plus par­ler la poudre avec une ma­nia­bi­li­té sans pa­reil, une per­for­mance ac­crue et de la so­li­di­té en ré­cep­tion, à l’image du rider dont il hé­rite le nom. Comme an­non­cé pré­cé­dem­ment, ce n’est pas avec lui que vous irez faire l’Alas­ka ni même du bon hors-piste mais là n’est pas son pro­gramme. Pro­po­sant une belle marge de pro­gres­sion, le Wal­lisch convient aus­si bien aux ri­ders moyens en quête de plus de sen­sa­tions, comme aux pros dé­jà bien en place.

SUR LA NEIGE

Après un pe­tit tour sur le Tra­sher la sai­son pas­sée, nous sommes re­ve­nus sur ce Majesty Rock’n’rolla cru 2018 pour trou­ver un peu plus de fun que son aco­lyte. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que nous avons re­trou­vé le Rock’n’rolla là où nous l’avions lais­sé, un ski au shape as­sez par­ti­cu­lier : pur twin­tip à 85 mm au pa­tin avec du cambre et un long double ro­cker bien pro­non­cé. La conduite s’en res­sent for­cé­ment puisque dès que l’on prend un peu de vi­tesse, en marche avant comme en marche ar­rière, on re­trouve un com­por­te­ment pa­ti­nette as­sez dé­rou­tant, une en­trée de courbe floue à quoi s’ajoutent un cer­tain manque d’ac­croche et pas mal de vi­bra­tions, qui ne poussent clai­re­ment pas à la per­for­mance. Ce­ci dit, à vi­tesse plus faible op­tion crui­sing, le Rock’n’rolla se ré­vèle très agréable, fa­cile et même confor­table. Son gros point fort de­meure la pra­tique free­style pure, no­tam­ment en jib où mal­gré un pa­tin un peu ri­gide, il s’avère joueur, hy­per ma­niable et fa­cile à dé­for­mer grâce à son long double ro­cker. Ma­niable et bien équi­li­bré en l’air, le Rock’n’rolla est éga­le­ment un bon com­pa­gnon de ki­cker pour tri­co­ter mais at­ten­tion aux ré­cep­tions ha­sar­deuses qu’il ne pour­ra gé­rer pour vous. Très li­mi­té en po­ly­va­lence et en per­for­mance, le Rock’n’rolla reste le ski fun que l’on a connu, par­fait pour le mou­fling, nom que l’on donne par­fois au shred ex­trême à la cool en mode sans bâ­tons avec les mains qui trainent par­tout, mais sur­tout dans la neige.

SUR LA NEIGE

Pas de chan­ge­ment de­puis la sai­son der­nière sur le ski de Nor­di­ca pur park is­su du vieux El Pa­co que l’on re­trouve plu­tôt à l’aise sur piste, fa­cile à dé­clen­cher et confor­table de par sa construc­tion cambre et double ro­cker. Stable en conduite, il manque néan­moins de per­for­mance et montre ses li­mites lors­qu’on le pousse dans ses re­tran­che­ments. Pa­taud et bonne pâte, il s’avère bien trop do­cile pour per­mettre des fo­lies en courbes ap­puyées mais per­met aux pe­tits et moyens skieurs d’évo­luer à leur rythme sans for­cer. De quoi se trans­for­mer en ex­cellent com­pa­gnon de crui­sing ! En switch, le mon­tage ar­rière des fixa­tions n’aide en rien à une bonne conduite même si l’on s’en sort quand même avec un peu de pra­tique. Un peu moins fou­fou que son pré­dé­ces­seur, le Soul Rider 87 se dé­brouille en jib car ma­niable et lé­ger, mais manque un peu de pop, ce qui ne l’aide pas en sor­tie de ki­cker. Il reste tou­te­fois sain et bien équi­li­bré en l’air, même si les ré­cep­tions ha­sar­deuses se paient cher avec ses spa­tules peu ri­gides. À 87 mm au pa­tin, ce Soul Rider 87 ne vous pro­met pas la lune en ma­tière de po­ly­va­lence mais fait le tra­vail dans presque toutes les condi­tions et per­met de ne pas se li­mi­ter au park, pour peu que l’on aime crui­ser en sta­tion. Un bon ski évo­lu­tif et à tout faire.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.