Édi­to

So Film - - Édito -

«FERME-LA,DON­NY.» Son per­son­nage d'ama­teur de bow­ling dans TheBigLe­bows­ki à peine po­sé, Steve Bus­ce­mi se fait sa­le­ment pour­rir par ses par­te­naires de jeu. Trop mou, trop bi­zarre et pas à sa place au sein du trio de stri­kers qu'il forme avec Jeff « The Dude » Le­bows­ki (Jeff Bridges) et Walter Sob­chak (John Good­man). Que Steve Bus­ce­mi joue sou­vent la vic­time, le grin­ga­let aux vagues ten­dances psy­cho­pathes, est un pré­sup­po­sé du ci­né­ma indépendant US. Un pré­sup­po­sé lo­gique et ac­cep­té par tous. Dans Far­go, il fi­nit dans une broyeuse à bois après avoir bien saou­lé son com­plice. Pos­sible que cette image d'un Bus­ce­mi tête de Turc pro­ver­biale chez les frères Coen, Ta­ran­ti­no et Jar­musch prenne du plomb dans l'aile après cette ré­cente ré­vé­la­tion. La­quelle ? Bus­ce­mi, on ne le sa­vait pas, a un pas­sé de pom­pier vo­lon­taire au FDNY de down­town Man­hat­tan. Cet en­ga­ge­ment re­monte au dé­but des an­nées 1980. La bri­gade à la­quelle ap­par­tient l'homme : En­gine Co. 55, l'une des plus sol­li­ci­tées pour mon­ter au feu dans le quar­tier de Lit­tle Italy. Une ex­pé­rience qui va être mise à contri­bu­tion au mo­ment du 11 sep­tembre 2001. L'his­toire telle qu'elle a été ré­vé­lée ce mois-ci sur la page Fa­ce­book des pom­piers new-yor­kais est la sui­vante : au len­de­main de la des­truc­tion des Twin To­wers, Bus­ce­mi en­file sa te­nue ig­ni­fu­gée, puis visse scru­pu­leu­se­ment son casque sur sa pe­tite tête d'oi­seau mouillé et s'em­barque pour re­muer les gra­vats de Ground Ze­ro. Ex­trait de la com­mu­ni­ca­tion des pom­piers, qua­torze ans après les at­taques ter­ro­ristes sur New York : « Dès le 12 sep­tembre 2001, frère Steve (su­per blase, ndlr) s'est ac­ti­vé plus de douze heures par jour. Sur place, il a creu­sé et dé­blayé les dé­combres du World Trade Cen­ter à la re­cherche de sur­vi­vants. » Mais parce que « frère Steve » n'est pas le cou­sin amé­ri­cain de Jean-Hugues An­glade, il a fait son de­voir de hé­ros new-yor­kais or­di­naire, dans l'ano­ny­mat, comme le pré­cise le com­mu­ni­qué : « Très peu de pho­to­gra­phies et au­cune in­ter­view ne do­cu­mentent cet évé­ne­ment. Steve a tout re­fu­sé. Il n'était pas là pour se faire de la pub ! » Vrai. On ne sau­ra donc ja­mais si le hé­ros Bus­ce­mi sor­tant de la masse fu­mante et cal­ci­née des dé­bris se se­ra fait ap­plau­dir au son de : « Vas-y Mister Pink (son rôle dans Re­ser­voir Dogs) » , ou sim­ple­ment: « Ferme ta gueule, Don­ny, et sauve l'Amé­rique ! »

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.