Édito

So Film - - News -

EM­ME­NER SES REN­DEZ- VOUS GA­LANTS AU CI­NÉ­MA SE­RAIT HAS BEEN ? De moins en moins vrai. Pro­fi ter de l'in­ti­mi­té de la salle pour en­la­cer sa ( ou son) par­te­naire, choi­sir un fi lm bien fl ip­pant pour le re­gar­der col­lés l'un à l'autre… Et que dire de ce mo­ment tel­le­ment ex­ci­tant où l'être ai­mé serre très fort votre bras pen­dant le cli­max du film ? En ma­tière de sor­tie ro­man­tique, rien ne peut battre le ci­né­ma. Et ça, le coeur gon­flé de Ka­nye West le sait mieux que per­sonne. Pour l'an­ni­ver­saire de sa ché­rie Kim Kar­da­shian, Ka­nye l'a joué tra­di' : il l'a in­vi­tée au ci­né. Évi­dem­ment, avec lui, rien n'est ja­mais ano­din. Naïve et en­ceinte, la pauvre Kim croyait tout sim­ple­ment se faire une toile au Ci­ne­po­lis Luxu­ry de Be­ver­ly Hills au bras de son boy­friend ; mais une fois à l'in­té­rieur, sur­priiise ! Ka­nye a pri­va­ti­sé toute la salle rien que pour eux et tous ses proches sont là, avec leurs chi­hua­huas et leurs pro­thèses, tous dé­gui­sés sui­vant le code ves­ti­men­taire très gê­nant « pre­gnant Kim ». Comble du bon­heur, ce grand raout a pris son pied de­vant le bio­pic de Steve Jobs réa­li­sé par Dan­ny Boyle. La cri­tique de Kar­da­shian est di­thy­ram­bique : elle n'hé­site pas une se­conde à qua­li­fier le film de « chef-d'oeuvre » et à cla­mer qu'elle l'a trou­vé « trooooop bon !!! » (sic). Il faut sur­tout voir ce ren­card comme un énième coup de com', Ka­nye West étant de plus en plus in­ves­ti dans la production de ci­né­ma et à l'af­fiche no­tam­ment de Zoo­lan­der 2. Une ma­nière de mon­trer qu'à peine le pied mis dans les rouages du bu­si­ness, il s'y sent dé­jà chez lui. Et qu'il ne compte pas né­gli­ger cet axe au sein de son vaste pro­jet de do­mi­na­tion du monde. Les gi­rouettes de Hol­ly­wood sont pré­ve­nues, elles fe­raient mieux de poin­ter vers le West dans les an­nées à ve­nir. Quant au monde po­li­tique amé­ri­cain, il at­tend avec im­pa­tience le plus grand show de son his­toire : « Ka­nye 2020. » À ce pe­tit jeu, il au­ra peut-être une concur­rente de taille en la per­sonne de Lind­say Lo­han, qui am­bi­tionne elle aus­si de de­ve­nir Pré­si­dente pour « s'oc­cu­per de tous les en­fants qui souffrent dans le monde » . Tou­jours est-il que si le rêve de Ka­nye se réa­lise, Aa­ron Sor­kin au­ra sans doute de la ma­tière pour un re­make de sa sé­rie po­li­tique culte dont il n'au­ra pas be­soin de chan­ger le titre : The West Wing.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.