Do­nald Trump, muse de ci­né­ma

So Film - - Top 10 -

Parce que le ma­gnat a ins­pi­ré plus d'un per­son­nage de fi ction... RE­TOUR VERS LE FU­TUR 2 Dans la ti­me­line dia­bo­lique de 1985, le grand méchant de la sa­ga est de­ve­nu un puis­sant milliar­daire re­clus au der­nier étage de la gi­gan­tesque tour à son nom, contem­plant le ter­rain vague à la Mad Max 2 qu'est de­ve­nue la ville de Hill Val­ley sous son règne. Fin oc­tobre 2015, le scé­na­riste Bob Gale a confir­mé s'être lar­ge­ment ins­pi­ré du fa­vo­ri des pri­maires ré­pu­bli­caines.

2. DA­NIEL CLAMP DANS

GREM­LINS 2 Un mé­ga­lo­mane ac­cro à la ren­ta­bi­li­té trô­nant au der­nier étage d'une tour à son nom, pas de doute, la ré­fé­rence est cris­tal­line. Le por­trait s'adou­cit face à la me­nace: le ma­gnat soi- di­sant vi­sion­naire est certes un cré­tin, mais son en­thou­siasme dé­bor­dant le sau­ve­rait presque.

3. TO­NY STARK DANS LE PRE­MIER 1. BIFF TANNEN DANS

IRON MAN Un gol­den boy hé­ri­tier de l'im­mense for­tune de son en­va­his­sante fi­gure pa­ter­nelle, un in­sup­por­table cô­té bitch mé­dia­tique et sur­tout, en­core et tou­jours, ce signe com­plè­te­ment phal­lique qui ne trompe pas : la tour à son nom.

4. MON­SIEUR BURNS DANS

LES SIMP­SON Au cours des quelques 27 sai­sons de la sé­rie ani­mée, ce per­son­nage de milliar­daire gra­ba­taire au­ra lar­ge­ment eu le loi­sir de se ré­ap­pro­prier et de mo­quer toutes les

ca­rac­té­ris­tiques de Trump, de sa phrase clé dans l'émis­sion The Ap­pren­tice ( « You're Fi­red » ) à ses mé­thodes né­bu­leuses en af­faire.

5. LE NOU­VEAU PRE­MIER MI­NISTRE CA­NA­DIEN

DANS L'ÉPI­SODE « WHERE'S MY COUN­TRY GONE? » DE SOUTH PARK Fa­ta­le­ment, les au­teurs de South Park ne pou­vaient man­quer de bro­car­der la course à l'in­ves­ti­ture du can­di­dat chou­chou de l'élec­to­rat conser­va­teur. Le deuxième épi­sode de la sai­son 19 ima­gine donc l'ac­ces­sion au pou­voir d'un ho­mo­logue ca­na­dien et le ma­rasme po­li­tique en ré­sul­tant. Comme le dit l'un des ré­fu­giés à ses nou­veaux voi­sins amé­ri­cains : la blague a du­ré trop long­temps.

6. DO­NALD TRUMP DANS

MA­MAN J'AI EN­CORE RA­TÉ L'AVION Dé­so­lé que vous l'ap­pre­niez comme ça mais oui, Do­nald Trump joue dans le se­cond vo­let des aven­tures de Noël du jeune et in­nocent Ke­vin McCal­lis­ter. Le temps d'une seule ré­plique, mais suf­fi­sam­ment pour souiller à ja­mais moult sou­ve­nirs d'en­fance.

7. PAUL AL­LEN DANS

AME­RI­CAN PSY­CHO Dans le roman de Bret Eas­ton El­lis, le tra­der tueur en sé­rie Pa­trick Ba­te­man nour­rit une fas­ci­na­tion plu­tôt mal­saine pour le mo­gul, au point de s'ac­ca­pa­rer ses goûts et de le guet­ter dans la ri­bam­belle de lieux hup­pés qu'il ho­nore de sa fré­quen­ta­tion. L'adap­ta­tion ci­né­ma­to­gra­phique de Ma­ry Har­ron can­ton­ne­ra cette ob­ses­sion au look du per­son­nage de Ja­red Le­to, di­rec­te­ment ins­pi­ré de la touche Trump des an­nées 1980.

8. GOR­DON GEK­KO DANS

WALL STREET Le look du per­son­nage de Mi­chael Dou­glas en tous points iden­tique au sien, son ego dé­me­su­ré et la pun­chline « Greed is good » ne sont pas sans évo­quer l'en­tre­pre­neur à la mèche folle.

9. ALEX CUL­LEN DANS

L'AS­SO­CIÉ DU DIABLE Au- de­là de ses ac­ti­vi­tés d'en­tre­pre­neur im­mo­bi­lier, le meur­trier milliar­daire dé­fen­du par Kea­nu Reeves n'a a prio­ri pas grand chose en com­mun avec le po­ten­tiel fu­tur Pré­sident amé­ri­cain, mais par­tage les mêmes atroces goûts en ma­tière de dé­co­ra­tion in­té­rieure – et pour cause, les scènes ont été tour­nées dans le très ro­co­co ap­par­te­ment de Do­nald Trump.

10. MR BIG DANS

SEX AND THE CI­TY L'âme soeur de Car­rie Brad­shaw est ori­gi­nel­le­ment pré­sen­tée, avec des tré­mo­los d'ad­mi­ra­tion las­cive dans la voix, comme le « nou­veau Do­nald Trump ». Car oui, si l'on en croit son ap­pa­ri­tion dans la sai­son 2 de la sé­rie ou même dans Une Nou­nou d'en­fer, Trump était consi­dé­ré dans les an­nées 1990 comme un vé­ri­table play­boy. Quant à Mis­ter Big, vu le flou en­tou­rant ses ac­ti­vi­tés pro­fes­sion­nelles et sa fa­çon de trai­ter les femmes, il vau­drait mieux le consi­dé­rer comme le père spi­ri­tuel de Ch­ris­tian Grey. Fran­çois Cau.

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.