Re­wind. L'ac­tu ci­né­ma comme vous au­riez sou­hai­té ne ja­mais la lire.

So Film - - Sommaire - PAR VINCENT RUEL­LAN ET MA­THIAS ED­WARDS

Di­manche 24 sep­tembre

L'ac­teur Ralph Fiennes ob­tient la na­tio­na­li­té serbe, des mains de la Pre­mière mi­nistre Ana Br­na­bic. « Je n'ai ja­mais pen­sé que je de­vien­drais serbe et main­te­nant, il semble que je le sois. » Après Co­lin Firth ita­lien, ça com­mence à de­ve­nir com­pli­qué ce Brexit.

Lun­di 25 sep­tembre

Sur le tour­nage de Wood­stock, Kirs­ten Dunst est dro­guée mal­gré elle. « Je trem­blais. J'avais chaud. Je pé­tais les plombs. » D'après un pro­duc­teur, elle avait fu­mé un joint en­tier du­rant sa der­nière scène, pré­pa­ré par des « gens du coin pour s'amu­ser ». « Ils m'ont ren­voyée chez moi. J'étais in­ca­pable de tra­vailler. Je n'ai ja­mais été aus­si dé­fon­cée de toute ma vie. C'était un vé­ri­table voyage men­tal. » Drugs don't work.

Mar­di 26 sep­tembre

« À 7 ans, les cou­ver­tures de ma­ga­zines, je m'en fou­tais com­plè­te­ment, tan­dis que Kate, qui avait 11 ans, était dé­jà une jeune fille. Je me suis construit un bou­clier. J'en­ten­dais constam­ment : “Ton père est un dro­gué, ta mère est une pute”, mais ça ne m'at­tei­gnait pas car il y avait un tel dé­ca­lage avec la réa­li­té... Bien sûr, mon père bu­vait, mais ça res­tait très loin de ce que les gens ima­gi­naient. » Char­lotte Gains­bourg évoque son en­fance heu­reuse. Dans sa bio de Da­vid Bo­wie, Dy­lan Jones dé­voile le cô­té obs­cur de Ro­ger Moore : « C'est l'une des per­sonnes les plus bi­zarres à avoir gra­vi­té au­tour de Da­vid Bo­wie. Il est res­té boire des verres, puis pour le dî­ner et lui ra­con­tait des tas d'his­toires sur les films de James Bond. Ils ont pas­sé un mo­ment fan­tas­tique, une mer­veilleuse nuit. Le len­de­main, à 17 h 30, toc toc, c'est en­core Ro­ger Moore. Au bout de deux se­maines, Da­vid Bo­wie se ca­chait sous la table de sa cui­sine pour faire sem­blant de ne pas être à la mai­son. » Bo­wie re­fuse même un rôle dans Dan­ge­reu­se­ment vôtre en 1985. Autre rôle ra­té par Bo­wie, ce­lui te­nu par Ja­red Leto dans Blade Run­ner 2049...

Sa­me­di 30 sep­tembre

Une lettre de l'ex-com­pagne de Jim Car­rey qui s'est sui­ci­dée, Ca­trio­na White, ré­ap­pa­raît : « Avant toi, je n'avais peut-être pas grand­chose mais j'étais res­pec­tée, j'étais heu­reuse, j'avais une vie que j'ai­mais, j'avais confiance en moi, je me sen­tais bien dans ma peau et j'étais fière de la plu­part des dé­ci­sions que j'avais prises

« J'étais ma propre prio­ri­té, une sale mor­veuse égoïste qui cou­rait dans tous les sens pour faire des films. » Ju­lia Roberts sur ses an­nées 90

dans ma vie. Puis je t'ai ren­con­tré, et tu m'as ame­née à connaître la co­caïne, les pros­ti­tuées, le har­cè­le­ment mo­ral et les ma­la­dies. Tu as par­fois été bon pour moi mais être avec toi m'a brisée en tant que per­sonne, Jim. On m'avait pro­mis Dr Je­kyll et j'ai eu Mr Hyde. »

Di­manche 1er oc­tobre

Sa­my Na­ce­ri est ac­cueilli par des chauf­feurs de taxis à Sim­fe­ro­pol, en Cri­mée, où il par­ti­cipe à la 4e édi­tion du Fo­rum de la paix, en tant que membre du ju­ry. En­core un qui va se faire des amis en Ukraine.

Mar­di 3 oc­tobre

Pour Kate et Leo, c'est la fin d'un mythe, à l'oc­ca­sion des 20 ans de Ti­ta­nic :« Pour Leo et moi, le tour­nage a été sept mois de tra­vail très in­tense. Nous étions très jeunes et heu­reu­se­ment, on a eu de la chance, nous n'avons ja­mais été at­ti­rés l'un par l'autre ! » Pen­dant ce temps-là, nou­velle en­quête sur Ro­man Po­lans­ki après des ac­cu­sa­tions d'agres­sion sexuelle à Gs­taad en 1972, sur une jeune fille de 10 ans.

Mer­cre­di 4 oc­tobre

Ex­trait de dia­logues de la bande an­nonce de Star 80, la suite entre Ri­chard An­co­ni­na et Jean-Luc La­haye : – Ri­chard An­co­ni­na : « Qu'est-ce que tu fais tout seul ? D'ha­bi­tude, t'es tou­jours avec tes co­pines ? – Jean-Luc La­haye : T'in­quiète pas, elles vont ve­nir. Mais à cette heure-ci, elles sont au ly­cée. Bah oui, elles passent leur bac. » À la suite du tol­lé pro­vo­qué, la sé­quence est re­ti­rée. Good move.

Jeu­di 5 oc­tobre

Dé­but de po­lé­mique pour Vincent Cas­sel en pro­mo pour Gau­guin - Voyage de Ta­hi­ti. « Oui mais 13 ans à l'époque, c'est peut-être pas 13 ans au­jourd'hui non plus. Main­te­nant, il y a la mo­rale, etc. Vous sa­vez que si je laisse pas­ser cette phrase-là, ça va faire un tol­lé. » Bien vu. Nou­velle croi­sade pour De­par­dieu qui s'at­taque à« l'in­dus­trie mu­si­cale qui fait du po­gnon avec le 20e an­ni­ver­saire de la dis­pa­ri­tion de Bar­ba­ra. On s'est dé­jà in­fli­gé Pa­trick Bruel, ça suf­fit ». Ajou­tant qu'il n'a « ja­mais pu en­tendre Bar­ba­ra de­puis qu'elle est par­tie. C'est beau­coup trop fort, trop violent. Je peux écou­ter Brel, parce que c'est théâ­tral et que ce n'est pas très bon. Je peux écou­ter Ferré, parce que c'est nul… El­vis Pres­ley, Bill Ha­ley, Ed­die Co­chran, John­ny Hal­ly­day et les Chaus­settes noires, “Oh Da­nie­la”, toute cette soupe dé­gueu­lasse ». Un p'tit di­geo Gé­rard ?

Ven­dre­di 6 oc­tobre

Ju­lia Roberts re­vient sur sa ré­pu­ta­tion des an­nées 90. « J'étais ma propre prio­ri­té, une sale mor­veuse égoïste qui cou­rait dans tous les sens pour faire des films. Je n'ai pas tra­vaillé pen­dant quelques an­nées quand j'avais une ving­taine d'an­nées parce qu'on me pro­po­sait des scé­na­rios qui étaient nuls et je pen­sais : “Est-ce que c'est moi ou c'est vrai­ment de la merde?” » Naugh­ty Wo­man.

Lun­di 9 oc­tobre

Alors que Kit Ha­ring­ton va se ma­rier avec Rose Les­lie, l'union a failli ca­po­ter suite à une (mau­vaise) blague. Pour le 1er avril, Rose ouvre le ré­fri­gé­ra­teur et trouve la tête décapitée de son fu­tur ma­ri. « Ma fa­mille aime faire des poissons d'avril. Pas la sienne, ap­pa­rem­ment. » L'ac­trice a me­na­cé de rompre s'il ré­ci­di­vait. Dé­cès de l'im­mense Jean Rochefort à 87 ans. Ce qui n'em­pêche pas Chloë Grace Mo­retz et Brook­lyn Beck­ham, qui s'étaient sé­pa­rés, de se faire à nou­veau des bi­sous.

Mar­di 10 oc­tobre

À l'af­fiche de The Moun­tains Bet­ween Us, Idris El­ba et Kate Wins­let ont dû par­ta­ger une scène de sexe. « Il m'a de­man­dé de gar­der mes chaus­settes. Je lui di­sais : “Mais en­fin, pour­quoi ? J'ai en­le­vé tout le reste. Pour­quoi veux-tu que je garde mes chaus­settes ?” Et là, il m'a ré­vé­lé: “J'ai un truc avec les pieds !” » Des Hauts et El­ba donc. Si­non, Syl­ves­ter Stal­lone a dé­ci­dé de se faire kif­fer en pro­dui­sant et réa­li­sant la suite de Creed.

Jeu­di 12 oc­tobre

Trai­té de « gui­gnol » par Éric Zem­mour, Omar Sy lui ré­pond : « Je ne cite pas Éric Zem­mour car je n'ai pas en­vie de lui don­ner d'in­té­rêt. Je connais son sys­tème : il fait de la pro­voc' pour la pro­voc' et il dit des choses pour qu'on re­parle de lui. Et là, Daph­né, sans le vou­loir, vous êtes en­trée dans son sys­tème... » In­tou­chable. Comme Car­la Bru­ni qui brise un mythe en as­su­rant n'être ja­mais sor­tie avec Mick Jag­ger. En re­vanche, l'épouse de Ni­co­las Sar­ko­zy af­firme qu'Eric Clap­ton « em­brasse bien ». Car­la, you've got me on my knees.

Ven­dre­di 13 oc­tobre

Kaya Jones, ex-Pus­sy­cat Dolls, balance la réa­li­té du girls band. « Ma vé­ri­té, c'est que je ne fai­sais pas par­tie d'un groupe de filles, mais d'un ré­seau de pros­ti­tu­tion. Et il se trou­vait que nous chan­tions et étions cé­lèbres, pen­dant que tous les gens à qui nous ap­par­te­nions ga­gnaient de l'ar­gent. Pour faire par­tie de l'équipe, vous de­viez être une bonne co­équi­pière. Ce qui vou­lait dire cou­cher avec qui on vous di­sait. »

Sa­me­di 14 oc­tobre

Ja­ckie Chan a des en­vies de chan­ge­ment. « Je fais des co­mé­dies de­puis tel­le­ment long­temps, je veux juste faire quelque chose de dif­fé­rent. Quand je re­garde des films amé­ri­cains comme Ta­ken, je me dis que ce sont des films qui m'iraient bien, comme La La Land. Je peux dan­ser, je peux chan­ter. Je pour­rais faire Mam­ma Mia! aus­si. » Ta­ken - La La Land, même com­bat. Les fans de Plus belle la vie sont fu­rieux que Sa­mia et Bo­her, deux per­son­nages clé de la sit­com, se sé­parent. À tel point que Fa­bienne Ca­rat, qui in­ter­prète Sa­mia, est obli­gée de pu­blier un com­mu­ni­qué pour ex­pli­quer qu'il s'agit d'une fic­tion. Mais s'il y en a une qui a tout com­pris, c'est Na­billa Be­nat­tia. La star de la té­lé-réa­li­té an­nonce qu'après son ca­méo re­mar­qué en tau­larde dans Orange Is the New Black, elle va tour­ner « dans un film ou deux » à par­tir de mars pro­chain. Se­ra-ce vrai­ment de la fic­tion ?

Di­manche 15 oc­tobre

Mar­tin Scor­sese ex­plique qu'il n'est pas fan de Rot­ten To­ma­toes, qu'il ac­cuse de « don­ner un ton qui est hos­tile aux ci­néastes sé­rieux. Les bons films, réa­li­sés par de vrais ci­néastes, ne sont pas faits pour être dé­co­dés, consom­més, et ins­tan­ta­né­ment com­pris. Ils ne sont même pas faits pour être ai­més au pre­mier coup d'oeil. » 8/10, Mar­tin.

Lun­di 16 oc­tobre

En­fin une bonne nou­velle :

« Je suis le troi­sième frère Lu­mière, ve­nu an­non­cer la ré­sur­rec­tion du ci­né­ma. » Ni­co­las Win­ding Refn

Cher se­ra bien pré­sente à l'af­fiche de Mam­ma Mia 2. Avec Ja­ckie Chan ?

Mar­di 17 oc­tobre

Ch­ris­tian Le­che­va­lier est un homme qui s'in­té­resse à l'ac­tua­li­té. L'élu FN poste sur Twit­ter une pho­to de Clo­tilde Cou­rau en robe de soi­rée, avec la men­tion « Prude jeune fille, prête à si­gner un contrat dans la chambre de #Wal­stein... » (sic). À cent ans, Da­nielle Dar­rieux choi­sit bien son mo­ment pour faire dé­fi­ni­ti­ve­ment ses adieux.

Mer­cre­di 18 oc­tobre

À l'oc­ca­sion d'une soi­rée Hal­lo­ween, Kit Ha­ring­ton, en­core lui, se dé­guise en... Jon Snow. Fei­gnasse.

Jeu­di 19 oc­tobre

Aux États-Unis, la taille des pré­ser­va­tifs va être ré­duite, après une étude qui a conclu que la taille moyenne du pé­nis des hommes amé­ri­cains était sur­es­ti­mée. Ouch. Pen­dant ce temps, on ap­prend que Ja­mel Deb­bouze a été ap­pro­ché pour être se­cré­taire d'État dans le gou­ver­ne­ment d'Edouard Phi­lippe. Stand-up tou­jours, une vi­déo dif­fu­sée sur YouTube dé­montre qu'une bonne par­tie des sketches de To­mer Sis­ley sont des pla­giats de co­miques amé­ri­cains. Il au­rait au moins pu faire l'ef­fort d'en choi­sir des drôles. Quant à Mor­gan Free­man, ce sont les dis­cours de Co­lin Po­well, qu'il in­ter­pré­te­ra au ci­né­ma, dans un bio­pic consa­cré à l'an­cien se­cré­taire d'État amé­ri­cain. Pour le lan­ce­ment de son site de strea­ming, Ni­co­las Win­ding Refn an­nonce : « Je suis le troi­sième frère Lu­mière, ve­nu an­non­cer la ré­sur­rec­tion du ci­né­ma. Le ci­né­ma est mort hier, nous sommes donc le deuxième jour de l'an zé­ro. »

Ven­dre­di 20 oc­tobre

Ju­lia Louis-Drey­fus, trai­tée pour un can­cer du sein, an­nonce la fin de sa deuxième chi­mio­thé­ra­pie en ci­tant du Ka­ty Per­ry sur Ins­ta­gram. « J'ai l'oeil du tigre, du com­bat­tant dan­sant à tra­vers les flammes, parce que je suis une cham­pionne, vous al­lez m'en­tendre RU­GIR. » Si on était le can­cer, on fe­rait pas les ma­lins. Un peu comme si on croi­sait la route de Shia La­Beouf. Pour avoir in­sul­té en juin der­nier un po­li­cier qui re­fu­sait de lui of­frir une ci­ga­rette, l'ac­teur est con­dam­né à suivre des séances de ges­tion de la co­lère. « J'es­père que Dieu est ci­né­phile et qu'il sait par­don­ner » , a dit Wahl­berg, ca­tho­lique pra­ti­quant, « parce que j›ai fait de mau­vais choix dans le pas­sé » . Quand on lui de­mande pour quel film il de­mande par­don à Dieu, Wahl­berg cite Boo­gie Nights, dans le­quel il in­carne une star du por­no. « Il est tout en haut de la liste. »

Sa­me­di 21 oc­tobre

Ju­lie Gayet et Fran­çois Hol­lande ef­fec­tuent leur pre­mière sor­tie of­fi­cielle, à l'oc­ca­sion d'une re­pré­sen­ta­tion d'un conte pour en­fants dans le Pasde-Ca­lais. Ça fait loin en scoo­ter quand même.

Lun­di 23 oc­tobre

Grosse jour­née pour les Jus­tin. Tim­ber­lake an­nonce qu'il am­bian­ce­ra la mi­temps du pro­chain Su­per Bowl, tan­dis que Bie­ber dé­voile un torse frai­che­ment ta­toué. Pen­dant ce temps-là, Gé­rard De­par­dieu met en vente sa vil­la de Né­chin, en Bel­gique. Parce que les Belges l'em­merdent au­tant que les Fran­çais ? C'est en tout cas une belle idée de re­fuge pour Ewan McG­re­gor, qui di­vorce après douze ans d'un ma­riage qui n'au­ra pas ré­sis­té à l'in­ter­ven­tion d'Eli­za­beth Wins­tead. Coup de flip à Pa­ris où des dé­to­na­tions ef­fraient les ha­bi­tants. En fait, il s'agis­sait d'un feu d'ar­ti­fice près de la tour Eif­fel pour le tour­nage du fi­nal de la nou­velle sai­son de Sense8, la sé­rie des soeurs Wa­chows­ki. Seuls les ri­ve­rains proches avaient été pré­ve­nus. Un re­boot de la sé­rie Mag­num se­rait en pré­pa­ra­tion. Dom­mage que Jean Rochefort et sa mous­tache ne soient plus des nôtres… Pour l'an­ni­ver­saire de son ma­ri Ryan Rey­nolds, qui la trolle ré­gu­liè­re­ment via Twit­ter, Blake Li­ve­ly lui sou­haite un bon an­ni­ver­saire en pos­tant une pho­to de Ryan Gos­ling.

Mar­di 24 oc­tobre

Le Dai­ly Mail ex­hume la bande au­dio d'une in­ter­view de Ste­ven Sea­gal da­tant de 1988. In­ter­ro­gé par un homme, l'in­tel­lec­tuel ex­plique qu'il n'aime pas être in­ter­viewé par des femmes, qui se­lon lui s'in­té­ressent trop à sa vie pri­vée, et qui donc, « fe­raient mieux de faire du por­no ou autre, et non du jour­na­lisme, s'il n'y a que cette merde qui les in­té­resse. Ce sont des connasses. » Vi­ve­ment le mois pro­chain.

« J'es­père que Dieu est ci­né­phile et qu'il sait par­don­ner » Mark Wahl­berg

Newspapers in French

Newspapers from France

© PressReader. All rights reserved.